Votre Journal d'information -

29 février 2024

FNFI : Un taux de remboursement de 97%  

C’est une chose de se faire appuyer financièrement quand on en ressent le besoin, c’est tout une autre chose de tenir les engagements pris au moment de se faire aider. Que ce soit l’un ou l’autre, les conditions réunies au Togo permettent à l’emprunteur, ainsi qu’au prêteur, de faire des affaires sans embrouilles d’aucune sorte.

Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) a été créé en 2014 par les officiels pour gagner ensemble, avec les populations et les institutions de microfinance, la lutte pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens et citoyennes. C’est le principal objectif du Fonds qui touche aujourd’hui une partie importante des habitants, et notamment les plus pauvres. À sa création, seulement moins de 30% de la population togolaise avait accès aux services financiers de base.

Le FNFI a alors pour rôle de briser la barrière qui empêche certaines personnes d’accéder aux crédits indispensables pour lancer ou relancer leurs activités génératrices de revenus. Le mécanisme développe ainsi des lignes de crédits à des taux réduits qu’il met à disposition des institutions de microfinance, afin de leur permettre de les prêter aux plus pauvres.

Selon le Gouvernement, un fort engouement est constaté autour de la chose, avec une nette amélioration de l’accès aux services financiers dans le pays, et des témoignages qui félicitent sans cesse l’outil créé. De 2014 à juillet 2023, environ 108 milliards de francs CFA de crédits ont été alloués. Ce montant accordé à travers 13 produits, a bénéficié à plus de 1,8 million de personnes qui viennent de toutes les couches socioéconomiques du pays.

Il faut dire qu’en matière de remboursement, les Togolais parviennent à honorer les engagements de crédits qui leur sont octroyés. À la date du 27 janvier 2023, le taux de remboursement des prêts est de 94,76%. Le FNFI dispose de 21 prestataires de services financiers (PSF), partenaires qui font le bonheur des populations.

Ce taux de remboursement élevé dénote une suffisance économique des bénéficiaires des produits du Fonds national de la finance inclusive, après qu’ils ont accès à ceux-ci. Ils développent de ce fait leurs activités, font des économies et ont du surplus qui leur permet de rembourser sans fermer la boutique.

La Rédaction

Partagez cet article

A découvrir