Votre Journal d'information -

29 février 2024

Partenariat Togo-Banque mondiale: Les défis de financement des TPME à l’ordre du jour

Une table ronde sur le financement des Très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) s’est tenue mardi à Lomé. La rencontre a été présidée par le ministre, secrétaire général de la Présidence de la République, gouverneur de la Banque mondiale au Togo, Sandra Ablamba Johnson. Elle répond à la volonté du gouvernement togolais et de la Banque mondiale de relever les défis de financement des TPME.

La table ronde a également enregistré la présence du ministre du commerce, de l’artisanat et de la consommation locale, Kayi Mivedor, du directeur des secteurs financiers, de la compétitivité et innovation Afrique de l’ouest de la Banque mondiale au Togo,  Douglas Pierce, du représentant-résident de l’institution de Bretton Woods, Fily Sissoko, du directeur pays de la Société financière internationale (SFI), Christopher Balliet Bleziri, des représentants du secteur privé, des coordonnateurs et des partenaires d’exécution des projets et programmes.

Elle vise à relever les défis de financement des TPME afin de renforcer la position stratégique du Togo en tant que hub financier sous-régional et d’accélérer la transformation structurelle de l’économie nationale, conformément à la Feuille de route gouvernementale 2025.

Le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, gouverneur de la Banque mondiale au Togo a exprimé au nom du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, sa gratitude au Groupe de la Banque mondiale pour l’excellente qualité des liens de coopération qui se diversifient davantage.

Elle a rappelé les différentes initiatives du chef de l’État qui ont permis d’assurer la promotion du secteur privé, et particulièrement les TPME.

Il s’agit notamment des réformes pour l’amélioration du climat des affaires et les investissements qui ont permis au Togo d’être classé parmi les dix économies du monde ayant le plus progressé sur le climat des affaires dans le rapport Doing Business, de la réforme R4 de la Feuille de route gouvernementale pour le « Renforcement des mécanismes d’appui aux TPME » et bien d’autres mécanismes innovants que sont le FNFI, le PAEIJ-SP, le FAIEJ, l’ANGPF et le MIFA SA.

« C’est le lieu pour moi, de rendre un hommage déférent au Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, pour sa vision de la transformation structurelle de l’économie togolaise, pour sa politique de promotion du secteur privé et sa volonté d’accompagner les entreprises locales », a déclaré Sandra Ablamba Johnson.

Elle a remercié les partenaires notamment le Groupe de la Banque mondiale pour son engagement aux côtés du gouvernement togolais.

« Je voudrais exprimer nos sincères remerciements à tous nos partenaires techniques et financiers, en particulier au Groupe de la Banque mondiale, pour leur appui au gouvernement dans la mise en œuvre des actions de développement de notre pays », a-t-elle précisé.

Sandra Ablamba Johnson a exhorté les TPME à soutenir les efforts du gouvernement en les conviant à plus de responsabilité et à une prise de conscience professionnelle dans la mise en œuvre des projets.

Pour le représentant-résident de la Banque mondiale, Fily Sissoko, la tenue de cette table ronde est une opportunité de mener des réflexions sur les facilités d’accès au financement des TPME en vue d’être en phase avec la vision du chef de l’Etat de promouvoir le secteur privé avec à la clé un secteur bancaire et financier compétitif, l’un des plus dynamiques en Afrique de l’ouest.

« Les recommandations qui en sortiront permettront de nous guider dans la finalisation des projets en préparation et dans la définition de plans d’actions concrets qui pourront guider les futurs appuis de la Banque mondiale en faveur des secteurs privé et financier au Togo », a-t-il précisé.

Fily Sissoko a réaffirmé l’engagement de son institution à renforcer le partenariat avec le Togo et à soutenir toute initiative allant dans le sens de la transformation structurelle socio-économique du pays.

Rappelons qu’entre 2017 et 2022, le Groupe de la Banque mondiale a appuyé le Togo dans la création de 11415 TPME portées par des jeunes vulnérables pour un montant global de neuf milliards de francs CFA. D’autres projets sont en cours d’élaboration pour faciliter l’accès au financement des TPME dans des secteurs à fort impact économique et social.

 

 

Partagez cet article

A découvrir