Votre Journal d'information -

14 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

SANTE : 21 milliards de francs CFA pour le bien-être physique des Togolais

Le Togo prouve chaque fois que la santé n’a pas de prix. Et cela à travers la mise en service de plusieurs projets sanitaires qui ciblent des couches de la population, surtout les plus vulnérables comme les enfants, les femmes enceintes, les personnes du troisième âge, les citoyens sans grands moyens financiers… Le principal objectif est de bien prendre en charge l’ensemble de la population d’ici quelques années.

Pour ça, il faut dépenser beaucoup d’argent et le pays ne semble pas être inquiet. Les pouvoirs publics établissent un programme chaque année en fonction des besoins recensés et trouvent les moyens pour financer leur politique. Une somme de 21 milliards de francs CFA est prévue pour la cause, selon la loi de finances exercice 2023. Ce montant colossal traduit une hausse de 10%, quand on le rapproche de celui de l’année précédente qui avait vu défiler 19 milliards de francs CFA. En réalité, l’enveloppe de 2023 est une dotation qui représente 16% des ressources allouées au ministère de la Santé, soit 127 milliards de francs.

En ce qui concerne les changements attendus, il est question d’abord d’accélérer la mise en œuvre du grand projet d’assurance maladie universelle (AMU) sur l’étendue du territoire. C’est en cela que l’Institut national d’assurance maladie (Inam), qui est en charge du projet, a trouvé opportun le nouveau mécanisme dénommé l’assurance-tontine. Ce dernier prend en compte des couches sociales non couvertes par les mécanismes d’assurance classiques dans le secteur informel.

En avril 2023, le ministère en charge de la Santé, de l’Hygiène publique et de l’Accès universel aux soins a démarré des travaux de construction de nouvelles formations sanitaires.

Pour offrir des soins à tous, il faut des centres de santé capables d’accueillir les patients. Dans les Savanes, ces infrastructures, qui sont en train d’être apprêtées, sont au nombre de 16. Elles sont installées dans les 07 préfectures de la région. Les travaux de construction de ces formations sanitaires devraient coûter, selon les autorités, près de 02 milliards de francs CFA. Le pays avance en ce qui concerne la couverture santé. L’Inam a touché 426 866 bénéficiaires de prestations de 2012 à 2022.

 

 

Partagez cet article

A découvrir