Votre Journal d'information -

23 mai 2024

Dr. EKOUE SAMUEL CREPPY A., un médecin espagnol de classe exceptionnelle et renommée mondiale, pratiquant la médecine chinoise et la naturothérapie

Citoyen espagnol, d’origine togolaise, Dr Ekoué Lonlon Samuel CREPPY est un amoureux et  un fin connaisseur de la spiritualité et de la médecine traditionnelle africaine au long parcours.

Né sur la côte ouest-africaine en terre togolaise, où il fera l’école primaire et surtout le secondaire au Collège D’enseignement Général, CEG Monseigneur ZINSOU, il arrive en 1992 en Espagne et décide d’y s’installer. Il s’installa à Las Palmas de Gran Canaria, où il créa un jardin botanique avec des plantes et des herbes aux multiples pouvoirs curatifs.

Diplômé en médecine traditionnelle chinoise de l’université de Yunam en Chine, médecin chinois donc, par abus de langage, et couplé à la naturothérapie ou l’ethnomédecine, Dr Ekoué Lonlon Samuel Créppy A., a une connaissance extraordinaire et fantastique des plantes, en plus de ses nombreuses qualifications, herboriste vénéré, entre autres et membre de l’Académie des Sciences Occultes des génies de l‘Inde. j’en passe.

Dr Ekoué Lonlon Samuel CREPPY ATITSOGBE Grosso modo, nous pouvons dire que la médecine traditionnelle chinoise comporte cinq disciplines principales (acupuncture, diététique, massage Tui Na, pharmacopée et exercices énergétiques – Tai Ji Quan et Qi Gong).

L’éventail des traitements qu’il applique avec une grande maitrise et à une haute fréquence, est assez large et couvre de vastes domaines. Ce ont, entre autres, des problèmes de digestion, de circulation sanguine, d’arthrose, de rhumatisme, de maux de tête, de troubles dépressives et toutes les personnes qui sont à la recherche d’une vie paisible et harmonieuse mais qui ne la trouvent pas ou n’ont pas pu la trouver jusqu’à ce jour.

Pour la promotion de la médecine traditionnelle africaine en Europe et partout en Afrique, il créera une Organisation Non Gouvernementale et internationale du nom de PROMETRA« Promocion de la Medicina tradicional » ou Promotion de la médecine traditionnelle, dont il est le président. Mais Dr. CREPPY ATITSOGBE est plutôt un chercheur. Il a parcouru le globe à la recherche de Dieu et de la connaissance à guérir et sauver des vies humaines. Il a, en outre, une soif du spirituel et la découverte des secrets des choses divines. « Il nous faut, dit-il, dans notre vie terrestre, chercher à appréhender les quatre éléments qui nous gouvernent, à savoir l’eau, la terre, le feu et l’air. »

Cette quête du spirituel va l’emmener au pays de Mahatma Gandhi, en Inde, en Italie, en Allemagne et partout en Afrique aussi, là où on parle de Dieu et de divinités. A l’heure ou l’Afrique, ou plutôt les Africains commencent à comprendre que l’Occident les a fourvoyé et cherchent à trouver leurs propres voies africaines, à faire un retour vers leurs traditions, Dr Ekoué Lonlon Samuel CREPPY ATITSOGBE se dresse comme un phare dans un port, pour indiquer une voie qui converge, mène vers la spiritualité africaine et qui s’enracine dans les réalités propres à l’Afrique, dans ses dimensions endogènes et cultuelles. Car dit-il, le berceau de l’humanité est si riche que les Africains des deux sexes n’ont rien à envier à aucune race humaine sur terre, si et seulement s’ils peuvent utiliser cette richesse à bon escient et pour eux-mêmes d’abord et pour les autres ensuite.

Des ambitions pour l’Afrique, il en a beaucoup qu’il décline sous forme de projets. Il compte ouvrir une école ou de spiritualité endogène et beaucoup d’autres choses, dont il ne m’a pas encore révélé le secret et qui donneront de nombreux atouts aux gens qui voudront bien se tourner vers lui ou s’approcher de lui dans un sens de partage mutuel et participatif.

Car pour lui, loin de s’opposer pour le moment, la médecine moderne et la médecine traditionnelle africaine en Afrique ou hors des frontières africaines devraient ou doivent vivre en symbiose à travers des érudits et des femmes et hommes de bonne volonté comme Dr Ekoué Lonlon Samuel CREPPY ATTITSOGBE. Et il se donne pour mission d’y s’atteler et travailler avec les femmes et hommes de bonne volonté de par le monde.

Primus Dotsé GUENOU

Partagez cet article

A découvrir