Votre Journal d'information -

20 avril 2024

FOPAT-PLATEAUX : L’engagement de Faure à accompagner les producteurs agricoles

Le tour de la région des plateaux du forum des producteurs agricoles vient de passer. Comme pour les précédents (régions des savanes et maritimes), il s’est achevé avec le dialogue direct du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, avec les producteurs agricoles de la région.

Ces derniers ont pu exposer leurs problèmes et leurs doléances. Car, depuis quelques années déjà, les cultures sont en souffrance. Il s’agit des feux de végétation qui causent chaque année des dégâts importants de destruction de plantations ; La déforestation ; les problèmes de la maîtrise de l’eau et de la mécanisation de l’agriculture ; la baisse des revenus des planteurs togolais ; Le vieillissement des vergers ; Les effets liés au changement climatique…

Et pourtant, la région des plateaux est considérée comme le grenier du pays, avec la production des fruits, des produits vivriers (maïs, riz, haricot, fonio, igname, manioc etc.) et des produits de rentes (Café, cacao, palmier à huile, coton).  La pêche n’est pas du reste. Des projets aussi y sont mis en œuvre : des zones d’aménagement agricole planifiées, à la disposition de 2800 producteurs dans 35 cantons ; Des machines agricoles mises à leur disposition ; 9 sites de bas-fond aménagés pour la culture de riz ( 20 sont en cours d’aménagement) ; des kits d’irrigation, des systèmes solaires d’irrigations et des motopompes sont mis à disposition, des retenues d’eau pour le maraichage. Ces actions ont permis de remonter un peu la pente de la production de la zone pour se situer à 1, 4 millions de tonnes en 2022.

Ambiance de fête…

Au ministère de l’Agriculture, on indique que face aux enjeux majeurs qui entravent l’amélioration de la productivité des vergers et la professionnalisation des acteurs, ces deux filières font partie des filières prioritaires pour le Gouvernement togolais ; et de ce fait, sont inscrites dans tous les programmes de développement agricole du pays. De 2020 à 2022, on note : l’appui à l’entretien et à la fertilisation des plantations de caféiers ; l’appui à la régénération de vieilles caféières par le recepage ; l’appui à la protection phytosanitaire des plantations de cacaoyers, avec des insecticides et des fongicides ; l’appui à l’installation de nouvelles plantations de caféiers et de cacaoyers, mis à la disposition des planteurs entre 2020 et 2022 etc. ” Ces actions ont permis de passer d’une production de 22 006 tonnes en 2020 à 23 106 tonnes en 2021 pour le café, et de 15 030 tonnes en 2020 à 15 782 tonnes en 2021 pour le cacao “, affirme le Gouvernement.

Des échanges avec les différents acteurs…

Faure Gnassingbé a rappelé tous ces efforts que fait le Gouvernement à l’endroit des producteurs agricoles de la région. Il a promis mobiliser davantage de moyens pour une production plus grande et plus profitable aux agriculteurs togolais. Ces derniers sont retournés sur leurs terres, enivrés des paroles encourageantes du Chef de l’Etat, promettant aussi de les mettre en pratique, d’autant plus qu’un important équipement de matériels agricoles (motoculteurs, décortiqueuses de riz, des semoirs de maïs, des machines moissonneuses et batteuses de riz, des pulvérisateurs et autres) leur ont été offert. Quant au Gouvernement, notamment le ministère de l’agriculture, il a déjà le regard tourné vers le prochain FoPAT de la région centrale ou de la Kara.

Il est à rappeler que Le FoPAT constitue un cadre idéal pour davantage échanger de ces interventions du gouvernement et recueillir leurs contributions, en vue d’une meilleure atteinte des objectifs de la feuille de route gouvernementale Togo 2025. Il permet aussi de présenter les mesures prises par le gouvernement pour la transformation structurelle du secteur agricole, à travers la mise en place des agropoles, le développement des ZAAP et ZAPB, la carte de fertilité des sols, l’irrigation, l’ATA, etc.

Ali SAMBA

Partagez cet article

A découvrir