Votre Journal d'information -

14 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

IFAD ELAVAGNON : Fin de formation de la première promotion

Ce sont 113 jeunes togolais au total, dont 27 filles, qui viennent de finir leur cursus à l’Institut de formation en alternance pour le développement (IFAD Elavagnon), dédié à l’aquaculture.

 

Après trois ans de formation professionnelle, ils disposent désormais de compétences avérées en création et exploitation des fermes aquacoles pour s’installer à leur propre compte et assumer les responsabilités de chefs d’entreprise aquacole. Pour preuve, ces nouveaux acteurs de l’agro-business se sont déjà constitués en 19 Sociétés coopératives et en 21 Sociétés individuelles, réparties sur 26 sites à travers le Togo.

Ces derniers ont profité de la présence du Président de la République, Faure Gnassingbé, lors de la remise des diplômes pour solliciter son appui en vue de financements de leur projet. Ils se sont engagés à mettre en application toutes les compétences acquises au cours des trois années de formation pour contribuer efficacement à relever les défis du secteur aquacole, en réponse aux besoins des populations togolaises en matière de produits halieutiques.

Photo de famille de la première promotion de l’IFAD-Elavagnon.

Faure Gnassingbé les a encouragés à toujours cultiver l’excellence en vue de contribuer à la création de richesse et de l’emploi, et a promis, à cet effet, la mise à disposition de ces jeunes entrepreneurs aquacoles, des ressources nécessaires dans le cadre du financement de leurs projets professionnels.

Cette volonté du Président de la République à accompagner ces jeunes professionnels démontre à suffisance que, la création de l’IFAD-Aquaculture est une bonne expérience qui matérialise sa volonté de promouvoir une formation professionnelle de qualité, l’auto-emploi des jeunes, le développement rural et de répondre aux besoins du secteur privé. ” L’un des problèmes de notre jeunesse, c’est la formation. Beaucoup d’efforts ont été faits en matière d’éducation et d’enseignement technique pour résoudre ce problème. L’expérience que nous avons commencée en créant l’IFAD Aquaculture fait partie de notre volonté de relever ce défi ” a dit le chef de l’Etat.

Outre les 113 récipiendaires, 120 autres apprenants inscrits au Bac professionnel sont actuellement en formation.

En plus de l’IFAD-Aquaculture, deux autres dédiés à l’élevage (Barkoisi) et au Bâtiment (Lomé) sont déjà opérationnels. Dans cette dynamique, il est prévu la création de sept autres IFAD dans les secteurs porteurs, tels que la logistique, les énergies renouvelables, le numérique et le métier de la mer. Les Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD) sont pilotés par l’Agence Education Développement (AED).

Partagez cet article

A découvrir