Votre Journal d'information -

29 février 2024

Revue du portefeuille de l’UE au Togo : Un taux d’absorption remarquable

Une rencontre du cadre de réflexion sur les interventions de l’Union européenne en appui aux efforts du gouvernement vient de se tenir.  Les échanges ont porté sur le développement humain et l’inclusion socio-économique, les agro-industries durables, la gestion des ressources naturelles ainsi que la consolidation d’une société togolaise apaisée et résiliente.

Il est indiqué que les priorités définies de commun accord pour la période 2021-2023, ont connu des progrès remarquables. ” Le taux d’absorption des engagements financiers par le Togo, est remarquable “, a déclaré Joaquin Tasso Vilallonga, ambassadeur de l’Union Européenne au Togo qui a félicité le gouvernement togolais pour la célérité observée dans le montage et la mise en œuvre des projets, ainsi que le niveau très élevé de la consommation des ressources allouées pour la réalisation des programmes. ” Ceci balise la voie à une nouvelle allocation pour la prochaine période. La satisfaction est des deux côtés. C’est le fruit de la coopération très étroite entre le Togo et l’Union européenne “, a-t-il ajouté.

Le partenariat entre le Togo et l’Union européenne est essentiellement orienté sur les grands programmes de la Feuille de route gouvernementale. Dans le cadre du plan d’action de 2021, deux conventions majeures ont été signées, en octobre 2022 pour le financement du programme d’appui à la lutte contre le changement climatique, d’un montant de 30 millions d’euros et du programme de renforcement des services publics locaux d’un coût global de 25 millions d’euros, dont 10 millions d’euros de l’Union européenne et 15 millions d’euros de la France. De même, pour le plan d’action 2022, deux conventions de financement ont été signées en avril dernier. La première est dédiée au programme de soutien au développement des agro-industries pour un coût global de 82 millions d’euros, dont 30 millions de l’Union européenne et ses Etats membres, 52 millions d’euros, conjointement de la France et de l’Allemagne. La seconde convention, d’un montant de 45 millions d’euros, dont 40 millions de l’Union européenne et 5 millions de l’Allemagne, est consacrée à l’appui à la construction de l’État et à la résilience au Togo.

Pour Sandra Ablamba Johnson, Ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République, la revue consiste à définir les différentes contraintes et réfléchir sur les approches de solutions pragmatiques. Elle a invité les acteurs impliqués dans la mise œuvre de ces programme et projets à     retrousser les manches pour faire des propositions concrètes en vue d’accélérer le rythme d’exécution des projets et satisfaire les besoins de plus en plus croissants des populations. Un dispositif de suivi des différents projets a été mis place pour une mise en œuvre efficace. ” Pour la première phase de la programmation pluriannuelle 2021-2024, il est prévu une évaluation à mi-parcours l’année prochaine, dont la performance déterminera l’enveloppe à mobiliser pour la deuxième phase 2025-2027 ” a fait savoir Sandra Johnson. Au nom du Chef de l’Etat, elle a exprimé sa gratitude à l’Union européenne et à ses États membres pour l’accompagnement de la mise en œuvre des projets et programmes de développement en faveur du bien-être des populations.

Il est à noter que le document conjoint de programmation s’aligne avec les objectifs de la Feuille de route gouvernementale Togo 2025.  Il a été approuvé par la Commission de l’Union européenne le 7 décembre 2021, puis lancé officiellement le 12 janvier 2022 à Lomé.

Ali Samba

 

Partagez cet article

A découvrir