Votre Journal d'information -

29 février 2024

AXE LOME-BERLIN : Faure Gnassingbé au Palais de Bellevue

L’excellence de la coopération germano-togolaise ainsi que la détermination commune des plus hautes autorités des deux pays à renforcer ce partenariat au profit de leurs peuples respectifs a été une fois encore manifestée lors d’une réception organisée par le Président de la République Fédérale d’Allemagne Frank-Walter Steinmeier en l‘honneur de Faure Gnassingbé au Palais présidentiel Bellevue de Berlin. Les échanges entre les deux hommes ont porté sur l’état de la coopération bilatérale et les perspectives.

Il faut relever que l’Allemagne est un partenaire clé du gouvernement, de la société civile et de l’entreprenariat togolais. Elle appuie le Gouvernement togolais dans la mise en œuvre de la Feuille de route gouvernementale « Togo 2025 » dans bien de domaines, visant la modernisation des structures étatiques et économiques et la consolidation de la paix nationale. Notre objectif commun est ainsi de promouvoir une croissance économique inclusive et durable et de fortifier les institutions démocratiques. Cela afin d’inciter une participation citoyenne active et d’améliorer tangiblement les conditions de vie de la population, en se focalisant sur l’égalité des genres et les personnes vulnérables.

D’ailleurs, quelques jours avant le déplacement de Faure Gnassingbé à Berlin, le Togo, à travers le ministère de la décentralisation et du développement des territoires et l’Allemagne via sa banque de développement KfW, ont conclu le jeudi 16 novembre 2023, une convention au profit de 69 communes du pays ouest-africain. Il s’agit d’un financement de 20 millions d’euros, soit 13 milliards FCFA, pour soutenir les projets durables dans les régions de la Kara, de la Centrale et des Plateaux, avec pour objectif d’améliorer les services publics au niveau local. « Cet appui financier de la banque de développement allemande KfW, servira à financer divers projets d’amélioration des services publics au niveau local dans les communes ciblées au cours des 4 prochaines années dès 2024 », apprend-on.

Depuis la relance de la coopération bilatérale germano- togolaise en 2012, l’Allemagne a soutenu le développement du pays par l’octroi de subventions financières d’un montant global s’élevant à plus de 425 millions d’euros. Avec des fonds mis à disposition par le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), l’Allemagne est actuellement l’un des plus grand bailleur de fonds bilatéral actif sur la totalité du territoire. En 2021, un accord a été conclu avec le Togo un Partenariat pour les réformes pour appuyer la transformation structurelle du pays à travers des réformes et projets ciblés. On peut citer les interventions financières dans  le domaine de développement économique durable et formation professionnelle avec la création de perspectives d’emploi pour la jeunesse togolaise, la transformation agro-industrielle afin d’avoir des produits de qualité compétitifs sur les marchés nationaux et internationaux et surtout dans le domaine de décentralisation et de la bonne gouvernance financière, pour une administration efficace et proche des citoyens.La coopération allemande avec le Togo touche aussi le renforcement du système sanitaire et alimentaire, de la santé reproductive et de la prévention des pandémies, l’Électrification avec l’extension du réseau électrique et de l’accès en milieu rural, promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Cette coopération bilatérale entre les deux pays est complétée par plusieurs initiatives globales et régionales, par exemple dans les domaines de la restauration des paysages forestiers ou dans la prévention des conflits et pandémies à travers la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Pae exemple, le Ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche a créé un important Centre-ouest africain des services scientifiques sur le changement climatique et l’utilisation adaptée des terres (WASCAL).

Lors de son séjour en Allemagne, Faure Essozimna Gnassingbé a participé à deux sessions de haut niveau de la quatrième Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement du G20 Compact with Africa (G20-CwA). Ces sessions consacrées au renforcement de la coopération économique, à la promotion des investissements privés et à l’intensification de la coopération dans le domaine des énergies renouvelables, a également mobilisé les représentants des organisations internationales partenaires de l’initiative G20 Compact with Africa.

Le Togo s’est déjà inscrit dans cette vision du G20-Compact with Africa avec des investissements privés dans le mix-énergétique. La Centrale photovoltaïque de Blitta, la plus grande centrale d’Afrique de l’ouest, est l’une des réalisations phares de cette transition énergétique. Convaincu des plaidoyers des dirigeants africains, le Chancelier allemand a réaffirmé l’engagement de son pays à soutenir l’initiative conjointe UE-Afrique en faveur de l’énergie verte à hauteur de 4 milliards d’euros d’ici à 2030. Faure Essozimna Gnassingbé s’est félicité de cet engagement de l’Allemagne pour une mise en œuvre optimale des recommandations issues de cette rencontre de haut niveau.

Ali SAMBA

Partagez cet article

A découvrir