Votre Journal d'information -

24 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pas de Gloire sans Sacrifices

L’Homme naît, vit et grandit dans une Société. Celle-ci l’ayant vu naitre, la forme, la façonne, l’éduque et l’éprouve.

Si la souffrance sous diverses formes est inhérente à l’existence humaine, il faut tout de même reconnaitre que les formes de souffrances proviennent la plupart du temps de nos semblables, de nos prochains.

L’Homme, pour ceux qui le sont à dessein et s’en réjouissent malheureusement, s’illustre parfois ou très souvent, c’est selon, dans une méchanceté fortuite vis-à-vis de son semblable. On prend naturellement plaisir à être objet de chute pour son prochain. On s’y plait.

Poser sur le chemin d’autrui ou s’évertuer à le salir, à le vilipender, à lui nuire, est devenu très malheureusement le sport favori de moult personnes. Faire du mal à son prochain, c’est comme gagner une médaille aux Jeux Olympiques. Tous les coups bas sont donc permis.

Cependant, ce que le méchant, le mesquin, le perfide oublie généralement, c’est justement que la roue tourne.

Le Pavé mosaïque est plein de sens. C’est un symbole. Il existe toujours quelque part un être qui semble différent et appréciera les choses autrement. C’est en ce moment, justement, que l’expression « Pas de gloire sans Sacrifices » trouve sa pleine et juste définition.

Pensant faire du mal à autrui, c’est autrement le former, lui donner les outils nécessaires pour son développement, son épanouissement personnel, pour le bien  de l’Humanité.

Le travail sur soi devient donc un impératif, même en temps de souffrance et d’épreuves multiformes.

En travaillant sur soi, on s’améliore et on améliore tout autour de soi. Après le moi, que je suis, le véritable travail est également au sein de la cellule familiale. Dans nos entreprises et sur nos lieux de travail, nous avons l’impérieux devoir de servir d’exemple de changement ou d’amélioration. Ainsi donc, nous pourrons sans grande difficulté influencer l’Humanité.

Le travail sur soi passe également par le combat de nos passions qui déshonorent l’Homme et nous rendent si infirmes. C’est un exercice fastidieux auquel je nous invite tous. Nous sommes cette Pierre brute que nous devons  continuellement dégrossir.

Crédo TETTEH

Partagez cet article

A découvrir