Votre Journal d'information -

29 février 2024

TOURNEE – GRAND MAITRE DU GRAND ORIENT DE FRANCE : A Lomé, Guillaume Trichard a échangé avec la PM Victoire Tomégah-Dogbé

Dans le cadre de l’édition 2024 des Rehfram, le Président du Conseil de l’Ordre, le Grand Maître du Grand Orient de France, Guillaume Trichard, séjourne depuis lundi 05 février dernier dans la capitale togolaise. Le premier responsable de la principale organisation de la franc-maçonnerie en France, a échangé avec les acteurs des médias ce vendredi 09 février.

Organisée par l’Agence Cristalle Communication, basée en France, ce renvez-vous avec la presse a été une occasion pour le Grand Maître du Grand Orient de France d’échanger avec les acteurs des médias sur plusieurs questions, notamment sur l’organisation qu’il préside depuis le 25 août 2023, (date à laquelle il a été élu à la tête de ladite organisation) mais également sur la véritable raison de sa présence dans la capitale togolaise.

Très détendu, Guillaume Trichard n’a pas caché son amour non pour l’Afrique, mais pour les Afriques, qu’il porte dans son cœur. Ainsi, selon le Grand Maître du Grand Orient de France, sa présence au Togo vise un triple objectif à savoir : rencontrer les autorités du pays mais aussi celles locales ; échanger avec les membres des six loges maçonniques présentes sur le territoire national ; et enfin prendre part aux Rencontres humanistes et fraternelles d’Afrique francophone et de Madagascar (Rehfram).

Avec Madame la Première ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, le Grand Maître du Grand Orient de France note qu’il a eu des échanges riches sur des préoccupations respectives, qui se recoupent d’ailleurs, notamment « l’éducation de la jeunesse, l’engagement des jeunes dans la cité, comment transmettre un certain nombre de savoirs aux plus jeunes pour qu’ils puissent s’émanciper et avoir leur propre chemin, … ». Toutes ces actions qui reposent sur une trilogie (la liberté, la fraternité et la solidarité), souligne-t-il, sont menées à travers la fondation du Grand Orient de France.

Toujours au titre de ses rencontres, le Grand Maître dit avoir « découvert avec le Maire des Lacs 1, l’importance de la ville d’Aného, sa composition (…), les cultures les traditions locales et ancestrales du pays, la forêt sacrée, etc. ».

 

Notons que ces rencontres, souligne-il, lui ont permis de faire un exercice de pédagogie sur ce qu’est la franc-maçonnerie, ce qu’elle n’est pas, son objectif et ses fondements. Il faut le dire tout de suite, note Guillaume Trichard, la franc-maçonnerie est un ordre initiatique. La franc-maçonnerie n’est pas un club d’échanges politiques, politistes, ou de points de vue. « Les hommes et les femmes qui entrent en franc-maçonnerie, le font avec la conviction que c’est sur le chemin initiatique qu’ils vont s’améliorer (….), tailler la pierre, la policer, la rendre meilleure, la rendre plus belle (…) car, ils sont convaincus qu’en devenant la meilleure pierre, ils pourront construire un meilleur temple de l’humanité », a-t-il souligné. Et l’engagement fondamental, selon lui, « c’est en faisant en sorte que les êtres humains soient meilleurs, que la société peut avoir une chance d’être meilleure ».

Pour ce qui est des Rehfram, il s’agit de rencontres humanistes et fraternelles d’Afrique francophone et de Madagascar, un rassemblement annuel de la Conférence des puissances maçonniques africaines et malgaches (Cpmam), rassemblant les francs-maçons africains francophones et malgaches. Elles sont une occasion d’échanges sur les grands sujets mais également les défis dans l’optique de réaliser des interconnexions entre les loges en vue de participer à l’érection d’une société humaine meilleure.

Créé il y a plus de 300 ans, le Grand Orient de France (Glf) (les premières loges sont nées en 1728 en France), est un rand courant de pensées qui repose sur une trilogie : liberté-solidarité- fraternité. Il est une école de pensées libérale et adogmatique qui compte, à ce jour 54.000 membres répartis dans 1.400 loges à travers le monde, et le Togo qui en compte six, est le pays ayant le plus grand nombre de loges en Afrique.

Rappelons qu’après le Togo, le Grand Maître du Grand Orient de France se rendra dès dimanche au Bénin voisin, à la rencontre de ses frères et sœurs de ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

La Rédaction

Partagez cet article

A découvrir