Votre Journal d'information -

20 avril 2024

LUTTE CONTRE LA CONSOMMATION DE DROGUE ET DE STUPÉFIANTS : Yark et Kokoroko montent au créneau

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame, fait le constat que la consommation de substances psychoactives prend des proportions inquiétantes. Ce qui constitue un problème de santé publique et de sécurité, dit-il. Son homologue des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat indique aussi dans un communiqué que le phénomène touche également les écoles.

 

Selon le ministre Dodzi Kokoroko, le phénomène est d’autant plus inquiétant qu’il touche les écoles et les conséquences psycho sociales et sanitaires, attachées à la consommation de telles substances, compromettent l’efficacité des actions volontaristes du Gouvernement en faveur de la jeunesse. ” Il est constaté avec une constante préoccupante, que des groupes d’individus, y compris des élèves, introduisent de l’alcool, des produits psychoactifs, dissimulés sous plusieurs aspects, notamment sous formes de confiseries, et incitent leurs camarades à leur consommation “, avoue le ministre Dodzi Kokoroko.

Ce dernier rappelle à toute la communauté éducative et aux usagers des établissements scolaires et centre de formation, que l’école togolaise est un centre de savoir, de transmissions de valeurs positives et de bonnes mœurs. Le ministre Dodzi Kokoroko relève que des dispositions prises pour protéger la jeunesse existent. Il s’agit des dispositions de la loi N°2010-017 du 31 Décembre 2010. Il fait référence aussi du cadre réglementaire d’interdiction des drogues, cigarettes, alcool à l’école et de prévention des comportements délictueux de tout genre dans le secteur éducatif.

Dans la même veine, l’arrêté portant interdiction de fumer dans les salles de classe des établissements scolaires et universitaires, l’arrêté de 2022 interdisant l’introduction, la vente et ou la consommation d’alcool, de tabac ou tout autre substance psychotrope à l’intérieur ou aux abords des établissements scolaires.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damhame, avertit que ceux qui auront sciemment fourni à un mineur des substances prohibées par les textes de loi seront poursuivis et punis conformément au code pénal du Togo. Il ajoute que la consommation du tabac et de ses produits dérivés, y compris ceux consommés à l’aide du dispositif dénommé Chicha dans les lieux publics, sont interdites et punies par la loi. Il en est de même de tout offre de boissons alcoolisées à quel titre que ce soit aux mineurs. ” Le ministre de la sécurité et de la protection civile porte à la connaissance des populations que des mesures sont prises en vue de renforcer le contrôle et la lutte contre ce phénomène sur toute l’étendue du territoire national “, lit-on dans un communiqué, appelant les acteurs impliqués dans la lutte contre le phénomène à une franche collaboration avec les forces de l’ordre, afin de protéger la jeunesse togolaise.

Il faut indiquer que ces constats, faits par les différents  ministres, confirment une communication relative à la lutte contre la consommation de la drogue et des stupéfiants au sein de la jeunesse au Togo, présentée au conseil des ministres du 11 Janvier, par la ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes. Elle a indiqué la nécessité d’initier une réflexion concertée, avec les acteurs de la société civile et tous les autres acteurs institutionnels, déjà engagés sur ce front, pour définir une stratégie destinée à empêcher l’accès des jeunes aux substances toxiques et nocives au Togo.

” Cette stratégie visera à prévenir les comportements addictifs chez les jeunes, à diminuer significativement la prévalence de la consommation de drogues et de stupéfiants en milieu scolaire et extrascolaire, et réduire les dommages sociaux et sanitaires qu’entraînent la consommation et le commerce de drogues illicites “, lit-on dans le communiqué du Gouvernement. Le ministère de la santé vient de rappeler l’interdiction faite par la loi de fumer dans les lieux publics.

 

Partagez cet article

A découvrir