Votre Journal d'information -

18 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

TRANSPORT AERIEN : Une prise de participation stratégique dans ASKY

Le Gouvernement togolais débourse 6 milliards de FCFA pour entrer dans le capital de la Compagnie aérienne panafricaine Asky Airlines.  Cette prise de participation de l’Etat togolais va permettre une expansion des activités Asky qui utilise l’aéroport de Lomé, comme son hub vers 25 destinations africaines.

L’investissement permet à l’Etat togolais de détenir 14,39% du capital social dans la compagnie aérienne Asky, basée à Lomé.

 

Un placement stratégique

Selon Sani Yaya, le ministre de l’économie et des finances du Togo, cette prise de participation va contribuer à la consolidation financière et opérationnelle de Asky Airlines. ” Il s’agit pour l’Etat d’un investissement stratégique, au regard de sa politique d’intégration de la sous-région et d’ouverture de notre pays au reste du monde. ASKY, que le Gouvernement veut encore plus solide, plus performant et plus fort, est le vecteur de la mise en œuvre de cette politique qui consiste à faire de notre Aéroport International Gnassingbé Eyadema, de notre capital Lomé, de notre pays le Togo, un véritable hub de la sous-région “, dit l’officiel togolais.

Pour le ministre Sani Yaya, la mission d’Asky s’inscrit parfaitement dans la vision du Gouvernement. En effet, depuis sa création, Asky a su s’imposer en tant que compagnie aérienne de référence, offrant des services de qualité et de sécurité exemplaire des liaisons aériennes essentielles sur le continent africain. Asky a contribué également à renforcer le statut du Togo en tant que plaque tournante régionale. Le trafic total de passager à l’aéroport de Lomé a progressé de 35,5% au 1er trimestre 2023, comparée au 1er trimestre 2022.

Le ministre des transports routiers, aériens et ferroviaires, Affoh Atcha-Dedji, a relevé que la prise de part dans le capital d’Asky par l’Etat, induit un accroissement de son capital et permettra à la compagnie de renforcer son réseau ainsi que le hub de Lomé, qui participe au développement du tourisme et de l’économie extra aéronautique, améliorant ainsi les conditions de vie des populations. Il n’a pas manqué d’inviter Asky de revoir sa politique commerciale en matière de gestion clientèle et surtout une révision des tarifs sur certaines destinations.

 

Les réactions

Pour Esayas Woldemariam Hailu, le CEO de Asky Airlines, cet apport au capital va permettre à la compagnie, qui dessert les pays de l’Afrique de l’Ouest, du centre, du sud et de l’Amérique, à partir de Lomé, de poursuivre son expansion. ” Vous n’êtes pas sans savoir que pendant Covid, beaucoup de compagnies ont dû licencier et cela avait impacté sur les activités. Le Gouvernement a jugé que c’est le meilleur moment pour pouvoir  rentrer dans le capital. L’arrivée de l’Etat va renforcer sérieusement sa capacité. Donc c’est une bonne chose de voir l’Etat rentrer dans la compagnie “, fait-il savoir.

A en croire Ethiopians Airlines qui est un partenaire privilégié de Asky sur la plateforme aéroportuaire de Lomé, l’Etat togolais, fort de son nouveau statut, doit désormais se positionner sur certaines questions pour améliorer le secteur aérien africain. Mesfin Tasew, le PDG du Groupe Éthiopians Airlines a indiqué que le premier point est la question de la sécurité et de la sureté aérienne dans les autres pays. Le deuxième point est le problème des taxes. ” Maintenant que le Gouvernement est partie prenante de Asky, nous espérons qu’il va jouer un rôle dans ce sens pour une expansion de la plateforme de Lomé, comme un grand hub “, a dit le Président du Groupe Ethiopians.

Pour Serge Ekué, le Président de la Banque Africaine pour le développement (BOAD), la prise de participation du Togo dans le capital de Asky va au-delà du renforcement de la structure capitalistique de la compagnie. ” C’est un engagement très fort de l’Etat dans un secteur stratégique qui ne concerne pas simplement le sujet de l’aviation, de transport, mais tout l’écosystème, à savoir la formation, des emplois qui vont être crées, la richesse nationale, de la richesse régionale et bien évidemment, de la richesse continentale. Il va de soi que la BOAD, qui est une banque de développement, dont le secteur aérien est un secteur essentiel, accompagne et approuve cette entrée au capital de l’Etat togolais “.

Il faut souligner que les autorités togolaises ont indiqué que c’est un signal fort envoyé aux investisseurs nationaux et internationaux, quant à l’engagement du Togo envers le secteur privé afin de créer un environnement favorable aux investissements. Elles se sont réjouies de cet investissement stratégique et comptent apporter leur soutien à Asky, d’abord en tant que compagnie privée de référence, mais aussi, en tant qu’outil stratégique de promotion du Togo comme hub logistique de premier ordre. A travers cet investissement, le Togo témoigne sa confiance en l’avenir de cette compagnie et en son potentiel de croissance. ” Nous travaillerons en étroite collaboration avec ASKY, son management et tous les actionnaires pour renforcer sa compétitivité, améliorer ses services et développer son réseau de destinations. Nous veillerons également à ce qu’elle respecte les normes de sécurité et de qualité les plus élevées, tout en étant un exemple de responsabilité sociale et environnementale “, a fait savoir Sani Yaya.

Partagez cet article

A découvrir