Votre Journal d'information -

17 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ENVIRONNEMENT : Prévision de 14 Millions d’arbres plantés en 2023

” Des forêts en bonne santé pour des personnes en bonne santé “, c’est le thème de la journée internationale de la forêt célébrée ce 21 Mars. Au Togo, l’ambition de reconstituer le couvert végétal d’ici 2030 se manifeste un peu plus chaque année avec la hausse des chiffres des arbres plantés.

En lien avec la politique nationale de reboisement, le Gouvernement togolais ambitionne de planter 14 millions d’arbres en 2023. ” Dans le cadre de la campagne 2023, il est envisagé la mise en terre de 14 000 000 plants sur une superficie d’environ 11 000 ha dont 2 000 000 plants pour la seule journée du 1er juin 2023 “, indique Akodah Ayéwouadan le ministre porte-parole du Gouvernement à la sortie du conseil de ministre de la semaine dernière.

Ce sera donc trois fois plus que l’opération de reboisement de 2022 qui s’est soldée avec au reboisement de 5 207 250 plants sur 8 256 ha. C’est plus de 2 millions de plus que 2021 qui s’en est sorti avec 3 300 000 plants sur une superficie de 4500 ha pour la campagne 2021. Une hausse d’environ 57%.  Mais il est intéressant de souligner que les prévisions pour 2022 étaient de mettre en terre 21 millions d’arbres. Donc, un résultat en dessous des ambitions.

Tout de même, Le Gouvernement se satisfait de la performance. ” Le Conseil a salué la forte adhésion de tous les acteurs lors cette campagne de reboisement et les a encouragés à maintenir la dynamique pour des résultats encore plus bénéfiques à notre pays “, a affirmé Akodah Ayéwouadan. Il faut dire que dans le souci de restaurer les écosystèmes dégradés du Togo et lutter contre le changement climatique pour garantir le bien-être des populations, le gouvernement a inscrit le reboisement parmi les priorités nationales. L’ambition est d’atteindre 1 milliard d’arbres plantés d’ici 2030.

Pour atteindre cet objectif, il est annoncé que l’État va appuyer financièrement les opérations de reboisement et d’implantation de forêt qui seront réalisées au Togo, qu’elles soient associatives, communautaires ou privées. Le prix du meilleur reboiseur, l’accompagnement financier aux 102 communes à partir du quatrième hectare reboisé, l’idée des communes vertes et attrayantes sont des initiatives prises par les autorités en charge du secteur pour booster l’intérêt au reboisement dans le pays. Selon les statistiques, taux de déforestation qui est de 0,42% (soit 5.679 ha par an alors que le taux de reboisement se situe autour de 0,14%, soit en moyenne 2.000 ha par an/ Un gap de 3000 ha à combler obligatoirement par an pour maintenir l’équilibre.

D’ailleurs, déjà en 2020, le Gouvernement avait organisé un dialogue sur les questions d’utilisation rationnelle du bois-énergie (bois de chauffe) et la restauration du paysage forestier. L’objectif était de faciliter la sensibilisation de la population sur le système de bioénergie reproductible, afin de réduire la pression sur les ressources forestières et de trouver des alternatives. Le constat a été établi que la dégradation de la forêt est due, en partie, à des fins d’utilisation de bois-énergie.

Selon la Banque Mondiale, le déboisement et la dégradation des forêts et des terres mettent en péril leurs services écosystémiques et réduisent la productivité de 23 % de la couverture terrestre. Environ 3,2 milliards de personnes dans le monde pâtissent de la dégradation des terres et environ 40 % de la population mondiale la plus pauvre vit sur des terres dégradées (IPBES, 2019).

Partagez cet article

A découvrir