Votre Journal d'information -

23 mai 2024

ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS-UNIES : Robert Dussey vante les mérites de paix du Togo

Après son intervention de l’année dernière, lors de l’Assemblée Générale des Nations Unies, jugée audacieuse par de nombreux observateurs, le ministre des affaires étrangères Robert Dussey en remet une couche cette année au même endroit.

A la tribune de l’institution, le chef de la diplomatie togolaise a fait le tour du monde des questions brulantes de la diplomatie internationale. Pour lui, le monde entier est malade. Le choix et la pertinence du thème qui oriente le débat général de cette 78e session de l’Assemblée générale, à savoir ” Rétablir la confiance et raviver la solidarité mondiale : accélérer l’action menée pour réaliser le Programme 2030 et ses objectifs de développement durable en faveur de la paix, de la prospérité, du progrès et de la durabilité pour tous “, traduit avec clarté et incontestablement l’état non viable, perturbé et instable du monde, mais aussi notre détermination à faire les choses en mieux. ” L’émergence de nouveaux foyers de tensions dans le monde doit nous interpeller “, a dit Rober Dussey.

Après avoir fait le constat de la vulnérabilité en tous genres du continent africain, le ministre des affaires étrangères dénonce l’expansion inquiétante du terrorisme partout sur le continent, au Sahel, dans la région de la Corne de l’Afrique, en Afrique australe. Les États de la côte du Golfe de Guinée longtemps épargnés ont commencé par payer un lourd tribut au terrorisme.

 

Le Togo fait face au terrorisme

A la tribune des Nations Unies, Robert Dussey a étalé les efforts du Togo pour répondre efficacement à la menace terroriste. Selon le ministre, le Togo a pris des mesures innovantes et multi sectorielles contenues dans son document de stratégie de lutte contre l’extrémisme violent adopté le 05 juillet 2022.

” Cette stratégie permet de concilier les approches sécuritaires et de développement en alliant à la fois des mesures opérationnelles et légales et des mesures plus souples et plus endogènes “, fait savoir le ministre. Elle prend en compte le programme d’urgence pour la région des savanes, dont le budget global est évalué à 324 .527.400 USD pour la réalisation de divers projets à l’horizon 2025, dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, de la santé, des infrastructures, de l’éducation et de l’agriculture.  Il a exprimé la reconnaissance du gouvernement à l’endroit de tous les partenaires du Togo dans la lutte contre le terrorisme et souhaiter un renforcement constant des différents partenariats pour venir à bout de la nébuleuse terroriste.

Face aux nombreuses situations de vulnérabilité et crises qui frappent l’Afrique et qui n’épargnent fondamentalement aucun pays du continent, le gouvernement togolais œuvre, au plan national, à faire progresser l’agenda de développement à travers une ambitieuse Feuille de route 2020-2025. Le Togo a réalisé un ensemble de projets prioritaires aux retombées économiquement, socialement et structurellement épanouissantes pour les populations. La santé à travers la mise en place d’une Couverture Santé Universelle, la souveraineté alimentaire, l’inclusion socioéconomique et le travail décent pour l’épanouissement de tous et une prospérité partagée restent les chantiers prioritaires de l’action gouvernementale.

Selon Dussey, les actions multiformes que le Gouvernement mène s’arriment aux engagements onusiens et africains des agendas 2030 et 2063 et s’inscrivent dans la quête commune d’un développement durable partagé par tous les membres des nations unies.

 

Togo, pays de paix et de dialogue

Le terrorisme et l’instabilité en Afrique est un problème de sécurité internationale et ils doivent être traités comme tels par les Nations Unies. Les Etats doivent être soutenus dans un élan de solidarité active. Robert Dussey a rappelé que le Togo est un pays de paix et le Togo s’oppose à la guerre quelque soit ses raisons.  ” Depuis notre indépendance le 27/04/1960, Jamais le Togo a fait la guerre à ses voisins ; Jamais le Togo a agressé ses voisins ou un quelconque pays ; Jamais le Togo a servi de base arrière pour une quelconque agression contre un pays frère “, a indiqué le ministre des affaires étrangères. Il insisté que le fait que la paix est dans l’ADN du peuple togolais.

Le Togo a toujours été un pays de médiation qui favorise le dialogue, la négociation et l’entente entre les peuples et les gouvernements, à l’exemple du rôle joué dans la libération des 49 soldats ivoiriens mettant fin à la tension entre les gouvernements de Côte d’Ivoire et du Mali.  Il a dénoncé les ingérences extérieures qui mettent à mal les initiatives de solutions africaines aux crises africaines. ” Elles ne sont plus les bienvenues dans une Afrique qui a conscience de ses propres responsabilités dans la résolution de ses problèmes de paix, de sécurité et de développement. L’Afrique ne veut plus des ingérences extérieures, l’Afrique veut rester elle-même et maître de son destin “, a lancé Robert Dussey.

 

Une indépendance affirmée

En ce qui concerne les nouvelles orientations africaines en matière de relations extérieures, le ministre prône un renouveau et d’un changement de paradigme. Pour lui, le temps est celui du réveil africain et panafricain où l’Afrique a repris conscience de lui-même et de ses responsabilités internes et à l’égard du reste du monde.

L’Afrique a besoin d’un partenariat respectueux de la stricte dignité de chacun. ” Nous voulons être vos partenaires et non vos sujets. Nous voulons servir nos peuples et non servir des intérêts étrangers. Nous sommes fatigués par votre paternalisme, Nous sommes fatigués par votre mépris de nos opinions publiques ; votre mépris de nos populations et de nos dirigeants, Nous sommes fatigués par votre condescendance, Nous sommes fatigués par votre arrogance, Nous sommes fatigués, nous sommes fatigués, nous sommes fatigués “, a clamé Robert Dussey qui appelle à un respect mutuel pour un avenir radieux pour l’Afrique et le monde.

Ali SAMBA

 

Partagez cet article

A découvrir