Votre Journal d'information -

27 mai 2024

INNOVATION : Appel à des projets innovants dans le secteur agricole

Au Togo, sur l’ensemble des filières agricoles, les productions s’augmentent mais les rendements restent toujours faibles allant de 1,2 tonne/ha pour le soja à 1,67 tonne/ha pour le riz (INSEED, 2019) entrainant ainsi la destruction du couvert végétale (forêt). Ces faibles performances sont imputables aux aléas climatiques, à l’insuffisance de la maîtrise de l’eau, à la baisse du niveau de fertilité des sols et au manque et faible adoption de technologies innovantes.

” Pour la tomate et la volaille, un panorama similaire se présente avec de faibles productions et d’énormes importations laissant ainsi le pays dans un déficit de sa balance commerciale “, confie-t-on l’ITRA.

Au ministère de l’agriculture, on confie que dans son programme de développement des filières agricoles, le Togo a mis le cap sur la mutation et la modernisation du secteur agricole, à travers la création d’une agence de transformation agricole en 2022, le soutien à la transformation des produits agricoles par la multiplication des Petites et Moyennes Entreprises (PME/PMI), l’installation d’une plateforme industrielle, la création de conditions propices au développement du secteur, notamment la facilitation de l’accès aux financements et aux services assurantiels par les acteurs des chaines de valeurs agricoles, en l’occurrence via le Mécanisme incitatif de financement Agricole (MIFA), pour accélérer la croissance économique et faciliter la création d’emplois.

On fait savoir que la mise au point de technologies innovantes en agriculture, respectueuses de l’environnement et valorisant de façon durable les ressources naturelles (ressources en eau, énergie solaire, biodiversité, etc.) permettra non seulement d’assurer de bons rendements mais aussi de garantir la durabilité des systèmes de production agricole et leur résilience face aux effets des changements climatiques. Dans le cadre du projet pour le développement de Technologies Innovantes en agriculture et élevage pour la Résilience des Systèmes Alimentaires au Togo, l’ITRA lance donc un appel à projet aux jeunes togolais pour la mise au point d’innovations agricoles axées sur les synergies positives entre l’agriculture, le climat, l’eau, l’énergie et la biodiversité.

Les 4 innovations agricoles axées sur les synergies positives entre l’agriculture, le climat, l’eau, l’énergie et la biodiversité doivent porter sur les axes d’intervention suivants : le développement des systèmes de maitrise de l’eau en agriculture en valorisant les ressources naturelles en eau et l’énergie solaire ; la mise au point des procédés de valorisation des déchets d’élevage et d’agriculture (compost, biogaz etc.) permettant d’éviter l’émission de gaz à effet de serre ; le développement de nouvelles techniques intelligentes de production intensive et des pratiques culturales agro-écologiques.

Les bénéficiaires sont des jeunes chercheurs et innovateurs de 18 à 35 ans issus des structures de recherche ou des universités publiques et privées travaillant dans les domaines d’agronomie, d’agroécologie, de biochimie, d’énergie renouvelable, de mécanisation agricole, de changement climatique, du numérique. Les jeunes chercheurs issus des entreprises, sociétés ou Organisation Non Gouvernementale, travaillant en collaboration avec des instituts de recherche ou université sont également éligibles. Des particuliers pouvant travailler en collaboration avec les structures de recherche peuvent aussi postuler.

On rappelle que les projets retenus seront financés à hauteur de 6500 euros au maximum provenant de l’IFDD, organe subsidiaire de l’OIF et du Gouvernement du Québec dans le cadre du projet NEXUS. Le financement représente un pourcentage de 75% ou la totalité du coût global du projet de l’innovateur/innovatrice. Le candidat peut apporter une contrepartie d’au plus 25% de son budget global. Les activités des jeunes chercheurs bénéficiaires des financements en cascade doivent être menées dans la période de septembre 2023 à décembre 2024 au plus tard.

Koudjoukabalo

Partagez cet article

A découvrir