Votre Journal d'information -

17 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Société : WILPF-Togo célèbre la journée internationale de la paix

Toujours fidèle à ses engagements à œuvrer pour la paix dans le monde, WILPF-Togo, en collaboration avec le ministère des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la République, et son partenaire de la lutte contre les robots tueurs, ont célébré en différé la journée internationale de la paix à Lomé.

A l’occasion de cette célébration, une rencontre de partage et d’échange autour du thème ” Agissons ensemble pour la préservation de la paix dans le monde ” a meublé les discussions entre acteurs de la société civile œuvrant pour la paix.

La journée internationale de la paix est une journée dédiée aux idéaux de paix, journée de cesser le feu et de partage des informations sur les armes létales autonomes, qui sont les robots tueurs.  Une communication sur le thème ” Agissons pour la paix ” et sur les armes létales autonomes a été donnée à cette occasion. WILPF Togo a été créé pour cultiver, maintenir et préserver la paix. L’objectif est de lutter contre tout type d’armes sans armes, il n’y aura pas de guerre.

” Ce matin, nous sommes là pour un cadre de discussion avec les cadres du ministère des droits de l’homme, enfin de commémorer, en différé, la journée internationale de la paix, fêtée habituellement le 21 septembre de chaque année. Cette célébration permet aux pays en conflit d’observer un cessez- le-feu. Nous avons voulu continuer cette célébration avec les cadres du ministère des droits de l’homme pour que ces derniers s’imprègnent du thème retenu pour l’occasion ” a laissé entendre la présidente de WILPF Togo, Bassiratou Idrissou Traoré, épouse Djobo.

Le directeur de cabinet du ministère des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les Institutions de la République , Adjawè Djeri, qui a pris activement part à cette rencontre a dit que le respect de la vie dans les dispositions du droit international humanitaire nécessite une capacité d’analyse et d’empathie dont ne dispose pas un robot tueur et l’impossibilité pour un robot tueur d’être traduit en justice en cas de crime commis devient alors une difficulté supplémentaire. ” Afin de combattre cette facilité de crime sans contrôle humain significatif, des états ont appelé à l’interdiction des robots tueurs depuis 2013, que ce soit à travers des déclarations nationales comme c’est le cas de la section Togo de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté en 2021, ou des déclarations des groupes à l’international “, a déclaré Adjawè Djeri.

Concernant la lutte contre les robots tueurs, il y a une coalition des pays qui combat des robots tueurs, donc nous faisons des plaidoyers pour que le Togo rejoigne cette coalition pour que la lutte soit efficace.

Dodo ABALO

 

Partagez cet article

A découvrir