Votre Journal d'information -

29 février 2024

FoPAT REGION CENTRALE : Les producteurs satisfaits de l’écoute de Faure Gnassingbé

La région centrale vient de clôturer ce weekend son forum des producteurs agricoles (FoPAT) dans la ville de Sokodé. C’est avec une certaine satisfaction que les producteurs ont regagné leur préfecture de provenance. « Nous avons trouvé satisfaction, des solutions ont été données en ce qui concerne la lourdeur administrative pour acquérir des engrais. Le chef de l’État, sur champ, a trouvé une solution à ce problème. Je suis très satisfait des réponses du Président de la République », affirmait l’un d’entre eux. 

Un accueil chaleureux…

Cette satisfaction émane du dialogue direct avec le chef de l’Etat qui a beaucoup enchanté les participants. Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé n’était pas du reste. « Nous avons eu raison de décentraliser le forum des agriculteurs, vu l’importance que nous accordons au secteur, non seulement pour nous nourrir, mais aussi pour rétablir la balance commerciale agricole, enrichir les producteurs et créer des emplois. Nous voulons partager avec les acteurs les stratégies gouvernementales, les écouter pour une meilleure réussite de nos programmes et projets de développement agricole », a dit le Président de la République.

Le Président Faure Gnassingbé lors du FoPAT -Région Centrale…

Sans langue de bois, les producteurs ont exposé leurs problèmes récurrents : Difficultés et lourdeur administrative dans l’acquisition des sacs d’engrais, le problème de la surface des ZAAP, le financement des gros producteurs etc… Sur le champ, s’il le peut comme pour l’accès à l’engrais aux grands producteurs, Faure Gnassingbé n’a pas hésité à donner des directives au ministre de l’Agriculture pour des solutions idoines. Il a aussi indiqué qu’un accent particulier sera mis sur la modernisation du secteur, la recherche de la souveraineté alimentaire, l’exploitation intensive des Zones d’aménagement agricoles planifiées (ZAAP), la mécanisation et le renforcement des infrastructures de soutien, la facilitation de l’accès aux intrants, au financement et la création de richesses. Car la région regorge d’énormes potentialités.

Le Gouvernement va donc poursuivre les aménagements de ZAAP dans le cadre de l’initiative présidentielle ” un canton, une ZAAP “, la mise en place de systèmes d’irrigation sur tous les sites ZAAP aménagés pour le développement de maraîchage ; l’aménagement d’un site pilote a Tomégbé dans le cadre du schéma directeur de l’agriculture irriguée ; l’aménagement de retenues d’eau à des fins de production agricole et d’élevage ; la mise en place d’un centre régional de mécanisation (CRMA) ; l’aménagement des bas-fonds pour la production de riz, le renforcement des  capacités de stockage des céréales dans la région ; la mise en œuvre de nouveaux projets structurants : projet régional d’intégration des marchés agricoles (PRIMA) avec le FIDA, programme de renforcement de la  résilience  de la sécurité  alimentaire (PRSA) avec la BM.

Une vue de l’assistance

Il faut souligner que des projets sont en cours de mise en œuvre dans toute la région : 18 ZAAP dans 18 cantons sur les 61 que compte la région pour 2144 producteurs installés, Soit 13 ZAAP aménagés et mis en valeurs et 5 nouvelles en cours d’aménagement ; 525 sites de bas-fonds d’une superficie de 7697,51 ha sont recensés et 2459 ha (31,94%) mis en exploitation pour la riziculture : Amélioration des revenus des producteurs de 32 000 FCFA sur les ZAAP par rapport aux producteurs hors ZAAP.

On note également le déploiement de 153 kits d’irrigation à base du système de pompage solaire auprès des producteurs à prix subventionné ; Etude de faisabilité technico-économique d’impact environnemental et social d’un système de maitrise d’eau sur les trois ZAAP de Mô ; Etude de faisabilité pour l’aménagement d’un site pilote à Tomégbé (Pagala village) dans le cadre du schéma directeur de l’agriculture irriguée (SDAI).

Le ministre de l’agriculture, Lékpa Gbégbény…

Le ministre de l’Agriculture a annoncé la création en cours d’un centre régional de mécanisation agricole pour rapprocher les producteurs des services de mécanisation (dessouchage, labour, semi, récolte. Au niveau de l’accès au financement, on fait remarquer que l’ANSAT octroie d’une avance aux producteurs en début de campagne agricole pour un montant de 120 744 000 FCFA remboursables en produits céréaliers dans le cadre de la constitution du stock de sécurité alimentaire.

Les regards sont désormais tournés vers Kara qui accueillera le dernier FoPAT dans la ville Kara.

Ali SAMBA

Partagez cet article

A découvrir