Votre Journal d'information -

23 mai 2024

Conférence de Munich sur la Sécurité : Robert Dussey invite les Etats à travailler davantage sur les inégalités socio-économiques

Robert DUSSEY, le ministre des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, a pris part, du 17 au 19 février 2023 à Munich en République Fédérale d’Allemagne, à la 59ème Conférence de Munich sur la Sécurité (MSC).

 

Invité par la République fédérale d’Allemagne, à travers Christoph HEUSGEN, Ambassadeur et Président de la Conférence de Munich, Robert DUSSEY a exprimé la gratitude du gouvernement togolais à l´Allemagne à la fois pour son accompagnement dans la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale 2020-2025 et pour son engagement dans la lutte contre le terrorisme en Afrique. Il a invité l’Allemagne à soutenir davantage les initiatives socio-économiques mises en place dans plusieurs domaines pour assurer la résilience des populations touchées par le phénomène.

Annalena BAEBOCK, la ministre des affaires étrangères de la RFA, a félicité le Togo pour les efforts qu´il déploie dans le cadre de son développement socio-économique, la lutte contre le terrorisme ainsi que dans la consolidation de la paix et la sécurité dans la région du Sahel.

Lors de la conférence de Munich, Robert Dussey a animé un panel de haut niveau sur la situation au Sahel notamment le terrorisme et l’extrémisme violent qui menacent la paix, la stabilité des Etats africains et sapent leurs efforts de développement. Les points de discussion avaient trait à la guerre en Europe et ses implications au plan mondial, à la défense, aux changements climatiques, à l’ordre mondial, à la sécurité humaine et la technologie. Le Panel a évalué le chemin parcouru et les moyens mis en œuvre jusqu’ici pour lutter contre le terrorisme et l’extrémise violent et a redéfini de nouvelles pistes de solutions pouvant permettre de venir à bout de ce fléau dans le Sahel avec l’ensemble des acteurs, en tenant compte des choix stratégiques des gouvernements des pays concernés.

Selon les services de communication du ministère des affaires étrangères, Robert DUSSEY, après avoir relevé les causes profondes du terrorisme et de l’extrémisme violent dans le Sahel, a invité les Etats à travailler davantage sur les inégalités socio-économiques, à réaliser des projets pouvant permettre de construire la confiance avec les communautés à la base et à renforcer les capacités des forces de défense pour assurer la paix et la sécurité des régions touchées par le phénomène.

Il a aussi partagé, lors d’une séance interactive avec les jeunes leaders venus d’Europe, d’Amérique, d’Asie et d’Afrique, sa parfaite connaissance des défis auxquels le continent africain est confronté. Les interventions ont porté sur les questions sécuritaires, les défis liés aux changements climatiques, les négociations post-Cotonou et sur d’autres questions connexes intéressant le continent. Robert DUSSEY a aussi pris part au panel de la GIZ sur ” la dimension sécuritaire des ressources critiques en Afrique “.

Lors de son séjour en Allemagne, le ministre en a profité pour échanger avec ses homologues de la Lettonie, de la Slovénie et des Pays-Bas sur le renforcement des relations bilatérales et sur les initiatives de paix au Sahel.

Partagez cet article

A découvrir