Votre Journal d'information -

24 juillet 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sinistre dans les Lacs et le Bas-Mono : Un geste de solidarité du chef de l’Etat aux populations

” Le chef de l’Etat, soucieux des conditions de vie et du bien-être des populations a ordonné la mise en place des mesures d’assistance et de soutien pour le relèvement des ménages affectés par le choc des différents sinistres qui surviennent dans notre pays. Je voudrais saisir cette occasion pour rendre un hommage mérité pour la vision de développement du Togo et le pragmatisme de ses orientations. ” C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Action sociale, de la protection de la femme et de l’alphabétisation, lors de la remise des kits de vivres et non vivres aux victimes des effets du changement climatique notamment des crues de fleuve de 26 localités des communes Lacs 2, Bas-Mono 1 et Bas-Mono 2.

L’action du Président de la République, qui touche plus de 4500 personnes, est une assistance d’urgence appropriée, un geste humanitaire, qui s’inscrit dans le Programme d’urgence de solidarité aux populations sinistrés et le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV). Adjovi Lolonyo Anakoma-Apedoh a réaffirmé, au nom du gouvernement, l’engagement du Président de la République, à renforcer leur résilience face aux aléas écologiques et à soutenir les populations vulnérables, particulièrement celles qui ont subi des pertes lors des catastrophes. Elle a, enfin, lancé un appel à la solidarité communautaire.

Les populations bénéficiaires ont vivement apprécié ” ce geste de solidarité du chef de l’Etat qui illustre sa volonté de rester attaché aux valeurs qui fondent l’identité culturelle du pays “.  Elles ont, dans une ambiance festive, exprimé leur reconnaissance au président Faure Gnassingbé pour ses actions humanitaires régulières en faveur des populations du littoral du fleuve Mono. Cette action du Chef de l’Etat prouve, à bien des égards, que les populations vulnérables aux aléas climatiques ne sont pas des laissés-pour-compte dans la politique de développement du pays. Elles ont été appelées à intégrer, dans les habitudes de construction, la réalité des risques.

La remise des dons s’est faite en présence de Sandra Ablamba Johnson, ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République, du Ministre de la Sécurité et de la protection civile, Calixte Batossie Madjoulba et son collègue de l’Accès universel aux soins, Jean-Marie Koffi Ewonoulé Tessi, des représentants des collectivités territoriales ainsi que des autorités traditionnelles et religieuses.

Partagez cet article

A découvrir