Votre Journal d'information -

29 février 2024

REPARATIONS COMMUNAUTAIRES ET COLLECTIVES : HCRRUN outille les journalistes

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a organisé un atelier de renforcement de capacité des professionnels des médias sur les réparations communautaires et collectives à l’endroit d’une centaine de journalistes à Lomé et Kara.

Cet atelier tient à souligner l’importante nécessité d’axer les actions de HCRRUN pour les années 2023-2024 sur les réparations communautaires et collectives. Le HCRRUN a pour objectif, en organisant ces ateliers, de promouvoir, au sein des populations l’importance et la portée des réparations communautaires et collectives, en termes d’apaisement, en vue de leur adhésion au programme de réparations et surtout au processus de réconciliation en cours au Togo.

Débuté à Lomé ce mardi 14, les ateliers de formation et d’information du HCRRUN, avec les professionnels des médias sur les réparations communautaires et collectives, a pris fin le Jeudi 16 novembre avec les médias en ligne.  Pendant ces trois jours, les communications ont permis aux journalistes se s’approprier le processus à partir duquel les réparations communautaires et collectives sont mises en œuvre.

Mme Antoinette Mbrou, assistante au HCRRUN, explique que des consultations sont faites pour avoir l’adhésion des populations par rapport aux projets fédérateurs. Plusieurs personnes sont invitées pour participer à ces sessions avec le HCRRUN, CDQ, CVD, représentants de jeunes, des organisations des jeunes, des comités de paix…. Ensuite, il est signé une convention d’entente, qui arrive après les échanges avec les populations et le choix du projet fédérateur. Parlant de projets, elle a justifié ces projets fédérateurs en question, par une volonté des populations de se fédérer et de ” faire quelque chose pour se rappeler ce dont ces populations ont souffert. 5 communautés ont déjà bénéficié de ces projets de réparations communautaires et collectives, d’après les informations fournies ; entre autres Niki Niki, avec un centre de santé, et Barkoissi, avec un forage d’eau potable. Pour ce qui est de la gestion de la suite de ces projets fédérateurs, il est indiqué que les populations gèrent leur projet elles-mêmes, et un suivi est fait.

Evalo Wiyao, 1er rapporteur du HCRRUN est revenu sur certains aspects du processus de réparation. Il a fait constater, de par divers éléments, la place que doit occuper ces réparations et leur importance pour le HCRRUN. Et enfin, ce que cette institution attend des médias dans le cadre de cette nouvelle étape des réparations. Au vu des contenus développés, il n’a pas caché toute son espérance de voir les journalistes ” être toujours capables du meilleur ” aux côtés du HCRRUN. Ces ateliers, très riches en partage de connaissances, ont eu, comme modérateur, l’ancien premier ministre Joseph Kokou Koffigoh, personne-ressource auprès du HCRRUN. Ces ateliers vont continuer à Kara avec les journalistes des autres régions du Togo.

Dodo ABALO

Partagez cet article

A découvrir