Votre Journal d'information -

25 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

POLITIQUE-GENDARMERIE-ARRESTATIONS : DES FAUTEURS DE TROUBLES AU FRAIS

La journée d’hier, 4 avril, fut bonne en moisson pour les services de sécurité togolais. En effet, la Gendarmerie nationale, dans la poursuite de l’efficacité de ses actions, a interpellé  certains individus se réclamant d’une organisation « Urgence Républicaine » au marché d’Akodessewa en flagrant délit de distribution de tracts. Empêchant délibérément les commerçantes de tenir leurs activités habituelles. Une forme d’appel à soulèvement.

Selon nos informations, les personnes interpellées manœuvraient afin que les commerçantes du marché d’Akodessewa se lancent dans une série d’actions de un soulèvement populaire, plutôt que de vaquer à leurs activités quotidiennes génératrices de revenus.

Suspects à tous points de vue eu égard à leurs mouvements, et grâce à  à la vigilance et à la maturité des témoins de la  scène insolite qu’ils offraient, et aussi déplacée qu’illégale, la gendarmerie est vite intervenue, comme à son habitude, pour les freiner dans leurs agissements. Ainsi donc les forces de l’ordre ont vite mis fin aux activités peu recommandées de ces personnes que d’autres lexiques qualifieraient d’activistes partisans de la violence.

Paul-Missiagbeto, actuel Coordonateur-de-la-DMK figure parmi les interpellés

Il faut préciser que cet  incident survient alors que notre pays est engagé dans un processus  électoral, sur fond d’un contexte sécuritaire régional particulièrement sensible  et qui doit être analysé avec une attention particulière à l’aune de l’intérêt général.

Un impératif national : préserver la Paix

Conscient que la  paix et la stabilité, plus que jamais précieuses dans notre pays, constituent le socle sur lequel repose la prospérité de nos communautés, il sied de rappeler aux citoyens qu’il faut absolument s’investir dans la préservation de cette paix en ce sens que le contexte sécuritaire actuel, exacerbé par la menace terroriste, insiste l’importance cruciale de la vigilance.

Selon une déclaration du Procureur de la République hier, l’interpellation des individus distribuant des tracts séditieux vise justement à protéger cette paix chèrement acquise, permettant ainsi à chaque Togolais de poursuivre ses activités quotidiennes en toute sérénité.

Une menace à écarter, le risque du chaos

Inutile de rappeler aux âmes bien nées que la violence qui guette aux portes de notre région, cherche constamment à infiltrer les espaces de tranquillité. Et face à cette réalité, il nous revient, collectivement, de prévenir toute brèche susceptible de laisser passer la discorde.

En prenant le prétexte de la révision constitutionnelle qui fait l’actualité, et pour laquelle le chef de l’état a appelé à la consultation de toutes les couches de la société, l’acte des  individus interpelés constitue un véritable risque de fragiliser notre front intérieur au moment où nos forces de sécurité combattent avec acharnement les menaces extérieures. En étaient-ils bien conscients ?

La Loi comme repère indéfectible

Il est important de noter que la  coexistence pacifique repose sur un ensemble de règles et de lois qui régissent la vie en société. De ce fait, toute incitation à enfreindre ces règles est toujours considérée une attaque contre l’équité et la justice qui nous unissent.

Le processus électoral, pierre angulaire de notre démocratie, doit se dérouler dans le respect absolu des lois qui le régissent.  En ce sens que les tentatives de perturbation de ce processus sont non seulement contraires à l’esprit de notre Constitution mais constituent également des infractions flagrantes à l’ordre public.

Une vue des personnes arrêtées (image Togoscoop.tg)

Sécurité pour tous : Une responsabilité partagée

Appeler à un  soulèvement, c’est mettre en péril la sécurité de tous les citoyens, enfants, jeunes et familles inclus. Raison pour laquelle, dans le cas d’espèce des personnes arrêtées hier au marché d’Akodessewa, et tout en agissant promptement, les autorités n’ont fait qu’exercer leur devoir de protection de la communauté. Il faudra donc que chaque citoyen  mesure l’impact de ses actions sur la collectivité, car les  actes susceptibles de compromettre la sécurité collective doivent être confrontés avec la rigueur de la loi.

L’espoir d’un avenir meilleur

L’objectif commun des Togolais  aujourd’hui est d’aspirer  à un avenir prospère. Et cet  avenir ne peut être atteint que dans un climat de paix et de respect mutuel. Les tentatives de division et de création de troubles nous éloignent justement de cet idéal. Il est  donc impératif de travailler ensemble, dans le calme et le respect, pour bâtir le Togo de demain.

Somme toute, l’interpellation des individus au marché d’Akodessewa n’est pas un acte isolé mais un témoignage de la constante vigilance des autorités togolaises face à toute forme de désordre.

Crédo TETTEH

Partagez cet article

A découvrir