Votre Journal d'information -

23 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

AIGE/ RECUPERATION BAGAGES : Un calvaire pour les passagers

S’il est à apprécier les efforts fournis pour donner un visage attrayant au pays en investissant convenablement dans les divers services de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE), il est malheureusement regrettable le calvaire des passagers à l’arrivée lorsqu’il s’agit après les services d’immigration, de récupérer les bagages.

Cette unité ou service qui s’occupe de la livraison des bagages aux passagers ne fait pas l’unanimité et offre toutes les occasions aux usagers de l’aéroport, de se plaindre. Ainsi donc par leur manque de professionnalisme, de diligence, de travail bien fait et dans le temps, les agents s’occupant de la livraison des bagages ternissent l’image de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE) en anéantissant tous les efforts de leurs premiers responsables et de facto des premières Autorités du pays.

Pour la grande majorité des passagers à l’arrivée, déjà épuisée par le voyage et ses éventuelles péripéties, c’est un véritable calvaire que de subir les humeurs de travail des agents du service de livraison de bagages. Certains, dans la plupart des cas, nonchalants et présentant l’aspect de quelqu’un qu’on aurait forcé à travailler, réduisent à néant tous les efforts consentis par redonner au pays ses lettres de noblesse. Et ceci bien malgré les engagements et la conscience professionnelle à eux inculqués par les premiers responsables de l’AIGE.

Des passagers se décarcassant pour récupérer leurs bagages, tout épuisés…

Il est très fréquent, face au manque de professionnalisme des agents pourtant recrutés pour ce job et certains présentant l’allure de gens presque contraints ou forcés de travailler, ce qui n’est pas surement le cas, de voir certains passagers dépassés par les comportements des agents du service-bagages, montés sur les tapis et faire leur travail en lieu et place des agents du service-bagages. Au même moment, on observe gaillardement des agents postés derrière les rideaux à ne rien faire, même lorsque les tapis sont encombrés et connaissent un engorgement. Alors qu’il suffisait simplement, en quelques secondes que ces agents aient l’amour du travail bien fait, ne dit-on pas qu’il n’y a pas de sot métier, pour que les choses soient aisées pour tout le monde, surtout les passagers à l’arrivée?

Un temps d’attente très long pour récupérer les bagages

Un autre défi pour le service-livraison bagages reste la célérité dans le travail.  La nonchalance à la limite ou le manque d’engouement pour le travail, toutes les conclusions sont possibles eu égard à la non satisfaction des passagers par ce service, suscitent des grincements de dents, des piques de colère, et laissent très souvent place à des commentaires désobligeants de certains passagers sur le pays et les premiers responsables de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE). Et pourtant, des efforts seraient faits selon nos informations par les premières Autorités du pays et celles de l’AIGE pour rendre agréable le passage à l’aéroport de Lomé.

Nécessité de revoir le fonctionnement des tapis de livraison-bagages

La modernisation de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE) a été bien accueilli par les Togolais dans leur grande majorité. Le Commun des mortels fut satisfait de la vision des Premiers responsables de notre pays et de leurs ambitions de faire de notre aéroport une référence en la matière ; C’est pour cette raison que d’énormes sacrifices furent accomplis pour arriver aujourd’hui à avoir un aéroport répondant aux normes qualités à l’international. Mais à quoi serviraient tous ces investissements si l’un des services est régulièrement défaillant et suscite angoisses, énervements et incertitudes ?

Il revient aussi aux premiers responsables de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE) de faire régulièrement les maintenances de leurs installations, surtout celles du service livraisons-bagages et dans un futur très proche de mener des études sur le recrutement de nouveaux agents pour renforcer l’effectif déjà existant. Tout ceci ne fera que contribuer à l’image de notre pays, de l’AIGE et donnera satisfaction aux usagers.

Revoir le système de climatisation au hall arrivée

Au-delà du travail insatisfaisant du service-livraison de bagages à l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE), il est très important d’attirer l’attention de qui de droit sur le très mauvais état du système de climatisation au hall arrivée.

Et c’est dans un hall, en chaleur, que les passagers sont obligés de subir les longs temps d’attente de livraisons de bagages

Une prise de responsabilité s’avère nécessaire et urgente…

Face donc à toutes les récriminations contre le service-livraison bagages, il sied que les dirigeants de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE) prennent véritablement leur responsabilité pour corriger les imperfections et inculquer aux agents le sens du travail bien fait. Des séances de sensibilisation dans un premier temps, des sessions de renforcement de capacités, des motivations pour le travail bien fait sont à explorer si on veut réellement fournir un rendement meilleur. L’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE) étant la prière porte d’entrée sur le pays, devrait par ses prestations de service rendre  agréable le séjour au Togo et donner le premier sourire aux passagers à l’arrivée. Ce n’est pas impossible. Tout est question de volonté. Tout est question de responsabilité. Tout est question d’amour du travail bien fait.

Crédo TETTEH

Partagez cet article

A découvrir