Votre Journal d'information -

25 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

SOCIAL : De grands projets dans l’agenda gouvernemental 2024

À l’horizon 2030, le Togo veut pouvoir éradiquer la pauvreté ou la réduire très significativement. Cela passe par des réalisations qui se succèdent dans la société au cours des deux dernières décennies. Pour la nouvelle année 2024, le gouvernement a prévu d’accélérer ses efforts de promotion du mieux-être.

En novembre 2023, les pouvoirs publics ont révélé en Conseil des ministres qu’au total, le budget de l’État pour l’année 2024 est projeté à 2 166,1 milliards de francs CFA en ressources et en charges, contre 1 975,5 milliards dans la loi de finances rectificative 2023.

Des sommes colossales pour l’émergence du pays

Le budget 2024 est en hausse de 9,6 % par rapport à l’année précédente. Mais c’est surtout pour la première fois qu’il dépasse 2 000 milliards de francs CFA. Comme les années antérieures, la priorité est pour les secteurs sociaux afin de combattre les vulnérabilités.

C’est ainsi que le projet de loi de finances consacre 669,1 milliards de francs à la promotion de l’inclusion et au développement du capital humain ; 419,3 milliards à la transformation économique et 304,4 milliards de francs CFA au renforcement de l’État.

Quelques projets phares

Tous les projets de la feuille de route gouvernementale se voient intégrer une composante digitale, conformément à la Stratégie Togo Digital qui promeut la transformation numérique dans le pays pour optimiser les services publics offerts aux administrés.

Au rang des projets énumérés par les autorités, il y a la poursuite des réformes relatives à l’amélioration du climat des affaires, la poursuite et la consolidation des partenariats public-privé à travers des mécanismes de financement innovants.

Une attention particulière sera accordée au respect de la discipline budgétaire, des réformes structurelles vont être mises en œuvre pour conforter la stabilité du cadre macroéconomique. La lutte contre la flambée des prix sera intense, les activités agricoles ne manqueront pas d’appuis notamment la production vivrière et céréalière pour une sécurité alimentaire.

La santé, un secteur non oublié

L’année 2024 est considérée comme celle qui marquera l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle. Cela offrira à tous les citoyens et à chaque ménage un accès facile et moins coûteux aux soins ou services de santé de qualité.

Des mécanismes existent déjà qui permettent aux populations de se soigner sans difficulté. La nouveauté résidera dans « l’amélioration et le renforcement du système, incluant les infrastructures de tous les niveaux, les ressources humaines et la qualité de l’offre de soins à nos concitoyens », assure le gouvernement.

La Rédaction

Partagez cet article

A découvrir