Votre Journal d'information -

28 mai 2024

MCC : 14 indicateurs validés pour 2024

Comme l’année dernière, le Togo a obtenu une note de 14/20, selon les résultats de la carte des scores du MCC 2024. Comme en 2023, le Togo coche 7 indicateurs sur 8 dans le domaine de la ‘Liberté économique’, et 5 sur 6 au niveau de la ‘Bonne Gouvernance’. La catégorie ‘Investissement dans le capital humain’ reste l’indicateur sur lequel les efforts sont moins visibles, avec de nouveau seulement 2 indicateurs sur 6.

 

En effet, lorsque qu’on regarde le tableau des scores, on remarque effectivement que la performance a été forte. ” Lorsque nous analysons aussi sur le plan continental, nous remarquons que le Togo fait partie du nombre des pays qui ont fait un grand progrès, notamment la Malawi avec 18 indicateurs, la Zambie avec 17 indicateurs, le Sénégal et le Cap Vert avec 16 indicateurs et le Lesotho avec 15 indicateurs “, a indiqué Bèguèdouwè Panéto, le Secrétaire général du ministère de la planification, du développement et de la coopération.

Selon le coordonnateur du MCA-Togo, avec le score de 14/20, le Togo est toujours éligible au programme Threshold et à la formulation du compact.  Le pays entend finaliser son accord “Compact” avec la Millennium Challenge Corporation (MCC), jusqu’à fin 2024. Le pays doit donc cravacher dur, surtout au niveau des indicateurs qui demeurent au rouge. Il s’agit de l’investissement dans le capital humain où le pays ne valide que 2 sur 6 critères. “Dépenses de santé”, la “Santé infantile”, la “Protection des ressources naturelles”; “Taux d’immunisation”, les “Droits politiques”  et la “Politique fiscale”. Le ministre Stanislas BABA, coordonnateur du MCA-Togo, a relevé que les indicateurs concernant le secteur de la santé, demeurent un challenge.

En ce qui concerne la politique budgétaire, un indicateur que le pays a souvent validé, le ministre a fait savoir que le Gouvernement s’est heurté cette année à une difficulté. ” Nous nous sommes donnés comme défi, de faire chaque année, mieux que l’année d’avant”, a-t-il rappelé, relevant qu’il y a des points positifs, avec des indicateurs qui ne sont pas souvent validés, mais qui sont passés au vert cette année. ” Nous manquons 6 indicateurs mais lorsqu’on analyse de près ces indicateurs, il y en a qui sont juste sur la ligne médiane, ou juste en dessous. Il suffit d’un petit effort pour que tous ces indicateurs passent du rouge au vert “, a expliqué Bèguèdouwè Panéto, le Secrétaire général du ministère de la planification, du développement et de la coopération.

Pour le moment, le pays s’attèle à la mise en œuvre du Programme Seuil du MCC d’un montant de 35 Millions de dollars. A L’OMCA, on annonce qu’une stratégie est en cours d’élaboration, et devrait être soumise prochainement à l’organisme gouvernemental américain.

Le programme Seuil, quant à lui, en cours de mise en œuvre, est marqué par un taux de réalisation de physique de 71 % pour le projet relatif aux TIC et de 100 % pour celui de Réformes Foncières pour l’Accroissement de la Productivité Agricole. Il s’agit d’améliorer la sécurité du régime foncier pour accroître les investissements dans le secteur agricole, grâce à une assistance technique fondée sur une double approche, pour améliorer l’application du Code foncier et domanial. Par ailleurs, le taux d’exécution financière globale est de 21 % à fin septembre 2023.

Partagez cet article

A découvrir