Votre Journal d'information -

24 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

SOCIETE/ AMENAGEMENT DES VOIES : Dans l’enfer d’Adeticopé

Depuis quelques semaines, les habitants d’Adéticopé précisément du troncon WellCity, vivent l’enfer. Très difficile pour ces populations de se déplacer tranquillement pour vaquer à leurs occupations. Les voies sont impraticables. Il n’existerait, dans un autre jargon, plus de voies.

Se réveiller le matin et se   rendre à l’évidence de cette nécessité de se rendre au travail, au marché ou dans ses affaires, quittant la zone d’Adéticopé-Well City, c’est un vrai cauchemar, doublé d’un séjour en enfer sur terre. Et pourtant ces habitants sont bien vivants. Obligés de souffrir, tels des enfants délaissés par leurs parents que sont en priorité les responsables de la Mairie Agoè 6.

En effet, suite aux dernières pluies, cette voie est impraticable. Voire inexistante, car il n’est plus possible d’y passer. Les habitants de cette zone sont obligés de faire des contorsions extraordinaires pour regagner leur domicile.

Pour Koffi, un habitant rencontré, c’est ” un enfer pour lui, le moment venu, de retourner ou de sortir de chez lui le matin pour se rendre au service “.

Pour dame Adjoa, ” c’est une terrible souffrance pour eux, car impossible, à la limite, de sortir de sa maison et d’espérer rallier tranquillement la grande route, comme d’autres citoyens dans d’autres quartiers “. Pour Dodzi, ” c’est la résignation malgré moi. Je dois souffrir ainsi pour vaquer à mes occupations “. Pour ce citoyen Dodzi, à le comprendre, il n’a malheureusement pas les moyens de changer les choses si les premiers responsables de sa Mairie ne s’y investissent pas, comme cela se devait.

 

Des camions de sable, responsables de la situation ?

Selon une partie des riverains, les camions de sable, qui empruntent régulièrement la voie, sont en partie responsables de la dégradation avancée des voies.

Un avis qui n’est pas totalement partagé par ces derniers, qui estiment payer régulièrement ce qu’ils devaient à la Mairie Agoè 6 pour l’entretien des voies.  Pour dame Akouvi, ” même si les camions paient des redevances à la Mairie, cela ne les excuse pas pour les dégradations des voies, dont ils sont aussi responsables “.

Madame Akouvi va plus loin en relatant aussi les incivilités et l’imprudence de ces camionneurs sur le tronçon Adéticopé-Wellcity. ” Il est déplorable de rencontrer très souvent ces camions de sable qui choisissent délibérément d’enfreindre le code de la code en roulant dans tous les sens, ne respectant pas ainsi les autres usagers et endommageant la voie “, a poursuivi dame Akouvi avant de conclure ” mais cela ne va pas pour autant excuser les responsabilités de la Mairie Agoè 6 qui, normalement, devrait veiller au bon état de cette voie, si c’est prouver que les camions de sable leur paieraient des redevances pour les entretiens “.

 

Nécessité pour les riverains de s’approcher de la Mairie Agoè 6

Une chose est sûre aujourd’hui, il est très difficile pour les riverains du tronçon Adéticopé Wellcity de vaquer librement à leurs occupations, vu l’état des voies.  Ceci est avéré. Mais il faut aussi que les riverains, à travers leur Comité de développement de quartier, se rapprochent des premiers responsables de la Mairie Agoè – pour ensemble chercher les voies et moyens de surmonter toutes les difficultés qui sont aujourd’hui les leurs.

De l’autre côté, il faudra que la Mairie Agoè 6 joue dans le champ d’humilité en prenant langue avec tous les usagers de cette voie qui ressemble de nos jours à un enfer sur terre.

       Crédo TETTEH

Partagez cet article

A découvrir