Votre Journal d'information -

23 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ELECTIONS 2024 / OBSERVATION : CCDD fait le constat d’un processus électoral transparent

Dans le cadre des élections législatives et régionales du 29 Avril 2024, CCDD a observé le processus depuis le début de la campagne jusqu’au jour du vote.

Lors d’une conférence de presse cet après midi à Lomé, les responsables de CCDD ont présenté à la presse leur déclaration préliminaire d’observation.

Selon le Président de l’Association Chrétiens, Citoyenneté, Droits et Devoirs (CCDD) Pierre Claver DEKPOH, la campagne électorale s’est déroulée dans un calme et une ambiance.

Concernant le jour du vote, les Observateurs de CCDD au nombre de 42 ont sillonné quelques localités du pays notamment dans Zio2, Lacs1 et Golfe1, 2, 3,4 et 5.

« Il est à noter que dans la plupart des bureaux de vote, le dépouillement s’est déroulé dans une ambiance cordiale et festive. A la lumière de ces observations, CCDD réaffirme son engagement envers démocratique, la citoyenneté et les valeurs fondamentales qui sont des vœux pieux des togolais » a déclaré devant la presse Pierre Claver DEKPOH, président de CCDD.

Pierre Claver DEKPOH, le président de CCDD lors d’une interview

« À l’issue de ce double scrutin législatif et régional de 2024, CCDD note à travers sa mission d’observation que le processus électoral s’est déroulé dans la transparence avec une adhésion participative des candidats et tient à exprimer sa perspective préliminaire sur le processus électoral et les résultats obtenus. CCDD note à cet effet que les quelques imperfections constatées ici et là, ne sont pas de nature à entacher la crédibilité du double scrutin législatif et régional de ce 29 avril 2024 au Togo » a poursuivi monsieur DEKPOH.

Dans une invite, CCDD a attiré «  l’attention des autorités en charge de l’organisation des présentes élections sur la nécessité de garantir la transparence et l’intégrité du processus électoral jusqu’à la proclamation des résultats définitifs par la cour constitutionnelle ».

Cette association a également exhorté tous les partis politiques et les acteurs de la société civile à veiller à ce que le processus électoral se termine dans un climat de paix et de cohésion nationale et à avoir recours aux voies légales pour toutes éventuelles contestations ou réclamations.

Crédo TETTEH

Partagez cet article

Laisser un commentaire

A découvrir