Votre Journal d'information -

14 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

DEVELOPPEMENT : Poursuite de la concrétisation des projets d’envergure

Depuis Mars dernier, plusieurs projets d’infrastructures se concrétisent au Togo, conformément à la feuille de route gouvernementale. C’est ainsi que le Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, et son homologue du Niger, SEM Mohamed Bazoum, ont procédé à la mise en service de nouveaux portiques au Lomé Container Terminal (LCT), contribuant ainsi à l’extension du port de Lomé.

Aussi, le Président de la république togolaise a inauguré la troisième phase de la centrale photovoltaïque de Blitta, la plus grande d’Afrique de l’Ouest, avec un passage d’une capacité de 50 MW à 70 MW. En avril 2023, le programme d’éclairage public solaire rural à Kadjanga a été lancé dans la préfecture de la Binah. Ce programme consiste à déployer 50 000 lampadaires solaires dans les localités distantes du réseau électrique.

En Avril, l’Hôpital de référence Dogta-Lafiè est devenu une réalité avec son inauguration par le Président de la République. L’implantation de cet hôpital de haut standing, vise à offrir aux populations togolaises, et celles de la sous-région, un cadre de santé moderne, qui répond aux exigences et aux normes internationales. Il permettra de relever le niveau du plateau technique et d’induire une amélioration rapide des indicateurs de santé au Togo.

Depuis le 1 er mars 2023, les services d’imagerie médicales, d’odonto-stomatologie et de rééducation fonctionnelle sont ouverts au public. Près de 700 patients y ont été déjà enregistrés. Pour sa première année d’opérationnalisation, l’hôpital Dogta-Lafiè va accueillir plus de 80 000 patients.

Plusieurs centres de formation ont été récemment ouverts. Centre régional de mécanisation agricole de Kara : Le président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, a lancé les travaux de construction du Centre régional de mécanisation agricole (CRMA) de Kara. Le CRMA qui va être bâti sur un domaine de 3 hectares, sera doté de matériels et d’équipements modernes, pour faciliter les différentes étapes de la production agricole et augmenter les surfaces exploitables et la productivité. Quant à l’institut de formation en alternance pour le développement, dédié aux métiers de l’élevage (IFAD Elevage) de Barkoissi, situé dans la préfecture de l’Oti, il forme des jeunes togolais en création, conduite, gestion et exploitation de fermes agropastorales, ainsi qu’en production et transformation des produits laitiers pour le développement de la filière au Togo.

En vue de la mise en œuvre du projet d’accompagnement des jeunes hommes et femmes entrepreneurs sur les chaines de valeur créatrices d’emplois, la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque Allemande de Développement (KfW) ont accordé en avril 2023 un financement, sous forme de prêt et don, de 23,8 milliards FCFA au Togo. Plus précisément, la BAD a octroyé 14 milliards FCFA tandis que la KfW a, pour sa part, accordé un financement de 9,4 milliards FCFA. Ce projet, qui se concentre sur les cinq régions du pays, est destiné à promouvoir la croissance inclusive et la création d’emplois décents pour les jeunes, à travers le développement des compétences entrepreneuriales, et l’accès aux services financiers et non financiers.

En avril 2023, l’Union Européenne (UE), en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), et le programme alimentaire mondial (PAM), a conclu avec le Togo un accord de financement du secteur agricole à hauteur de 6 milliards FCFA (10 millions d’euros). Cette allocation est destinée au financement du Projet de renforcement des systèmes alimentaire pour un accès durable des petits producteurs aux intrants agricoles, ainsi que le Projet de l’alimentation scolaire intégrée qui repose sur la production locale et concernent les écoles primaires publiques au Togo.

En rappel, au titre des projets agréés aux régimes incitatifs pour l’année de 2022, 36 projets ont été agréés par le Comité d’agrément : 18 au code des investissements (CI) et 18 au statut de la zone franche (ZF), pour un montant d’investissements global prévisionnel de 150,2 milliards FCFA, dont 100,7 milliards FCFA au CI et 49,5 milliards FCFA en ZF. Les 36 projets d’investissements sont supposés créer, dès la phase d’opérationnalisation, 3 319 emplois permanents nationaux au Togo.

24 projets, d’un montant global de 124,7 milliards FCFA, sont des investissements directs étrangers (IDE), représentant 83% du montant total des projets agréés en 2022. Le secteur de l’agro-alimentaire/agro-industrie a attiré 67% du total des IDE. 12 projets d’un montant global de 25,5 milliards FCFA sont des investissements directs nationaux (IDN), soit environ 17% du montant total des projets agréés en 2022. Le secteur bois/construction a capté 58% du total des IDN.

Partagez cet article

A découvrir