Votre Journal d'information -

24 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Développement / Est-Mono : Le leadership de Faure Gnassingbé s’affirme

« La route du développement passe par le développement de la route » dit -on. C’est dans cette logique que s’inscrit le président Faure Gnassingbé qui a fait parler une fois encore son leadership en lançant officiellement à Ogou Kolidè dans l’est Mono,le programme de construction de vingt-et-un (21) ponts modulaires mixtes acier béton de type Unibridge dans 5 régions du Togo.

Le ton de cette réalisation fut donné hier mercredi par le chef de l’état. Il avait à ses côtés le Premier Ministre Victoire Tomégah-Dogbé, la Ministre SG de la Présidence Sandra Ablamba JOHNSON et quelques membres du Gouvernement

Plusieurs localités vont connaître le désenclavement. L’initiative s’inscrit dans le cadre de l’accélération de la mise en œuvre de la politique de désenclavement des zones rurales, inscrite dans la feuille de route gouvernementale 2020-2025 à travers le projet P13.

Les ouvrages permettront ainsi de développer le réseau d’infrastructures routières, favoriser la connectivité et l’accès des populations aux services socioéconomiques de base.

Les 21 ponts sont répartis dans 17 préfectures dont 7 dans l’Est-Mono. Les travaux d’aménagements et de construction de 618 Km de piste rurales d’accès et de raccordement dans les préfectures bénéficières sont prévus.

«Les ouvrages de franchissement de type Unibrodge sont des ponts à poutres caissons en acier, dont la rigidité à la torsion est assurée par un tablier constitué de caissons. Leur longueur standard de 6,10m et 11,40m sont assemblés de bout en bout dans le sens longitudinal par des axes reliés transversalement à l’aise de profilés pleins en acier jusqu’à une portée modulaire maximale de 56,20m sans appui intermédiaire et dont le tablier peut être entièrement en acier, soit mixte », a affirmé Bouraima Kanfitine Tchédé-Issa, ministre des pistes et du désenclavement et des pistes rurales.

Le groupement de sociétés MATIERE SAS/MATIERE TOGO est chargé de la réalisation des travaux. L’exécution des travaux des 21 ponts est prévue pour durer 36 mois, avec un financement hors taxe de 65,37 milliards de FCFA assuré par l’État togolais à travers un partenariat public-privé.

Pour garantir l’exploitation efficace, efficiente et en toute saison de ces 21 ponts, un montant de 12 milliards de FCFA est inscrit supplémentairement au budget du programme 2024-2026 pour l’aménagement de 618 km de pistes rurales d’accordement et de raccordement à ces 21 ponts.

Particulièrement, le pont d’Ogou-Kolidè, d’une longueur de 120,9 mètres, se démarque comme un symbole de progrès et d’inclusion. Il franchit la rivière Ogou sur le tronçon Elavagnon – Ogou-kolidè 2 – Gbagbadjakou, s’étendant sur 25,2 kilomètres.

Le désenclavement de 168 000 habitants des localités avoisinantes, la facilitation des échanges avec le territoire voisin du Bénin, et l’augmentation de la production agricole et de sa commercialisation, amélioration de l’accès aux services de base tels que la santé, l’éducation et les infrastructures agricoles sont les avantages de cet projet aux populations.

« A terme, la réalisation de ces projets de ponts induira globalement des effets bénéfiques de la politique agricole du Togo et permettra spécifiquement de franchir des obstacles majeurs de certains grands cours d’eau qui minent considérablement la connectivité et la mobilité des populations ainsi que le développement économique de notre pays en milieu rural », a ajouté le ministre des travaux publics.

Très enthousiaste, le préfet de l’Ogou, Kuma Bitenewe a, au nom de sa population, remercié le Chef de l’État pour ses « efforts continus » dans le cadre des projets de désenclavement. Il a ensuite fait la litanie des avantage de ce projet et promis les sièges de sa localité au Président lors des échéances électorales à venir.

Dodo ABALO

Partagez cet article

A découvrir