Votre Journal d'information -

24 juillet 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

CONSOMMATION : Hausse de 6% du niveau général des prix juin (Glissement annuel)

Selon les chiffres de l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques et Démographiques (INSEED), en juin 2023, l’INHPC a progressé de 0,7% par rapport à son niveau de mai 2023.

Cette évolution est la conjugaison des augmentations des indices des fonctions de consommation dont les plus importantes en termes de contribution sont : “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+1,5%) ; “Transports” (+0,7%) ; “Loisirs et culture” (+1,1%) ; “Restaurants et Hôtels” (+0,1%) et “Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants” (+1,8%).

La hausse de l’indice global est cependant ralentie par la baisse du niveau des indices des fonctions de consommation “Santé” (-0,4%) et “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (-0,3%)1.

Les postes de consommation dont les variations de prix sont les plus contributives à la hausse des indices des fonctions en juin 2023 sont : “Légumes frais en feuilles” (+15,7%) ; “Tubercules et plantain” (+8,8%) ; “Poissons et autres produits séchés ou fumés” (+2,4%) ; “Légumes frais en fruits ou racine” (+4,7%) ; “Sel, épices, sauces et produits alimentaires n.d.a” (+3,3%) ; “Autres produits à base de tubercules et de plantain” (+5,4%) ; “Autres matières grasses” (+9,1%) ; “Légumes secs et oléagineux” (+1,4%) ; “Pains” (+4,1%) ; “Poissons frais” (+4,5%) ; “Pâtisseries, gâteaux, biscuits, viennoiseries” (+4,7%) ; “Transport routier de passagers” (+6,7%) ; “Carburants et lubrifiants” (+0,7%) ; “Papeterie et imprimés divers” (+5,0%) ; “Restaurants, cafés et établissements similaires” (+0,1%) et “Tabac et stupéfiants” (+2,4%). A contrario, les postes ayant contribué à la baisse de l’indice sont : “Médicaments traditionnels” (-4,8%) et “Articles de ménage non durables” (-0,9%).

Les plus fortes hausses

L’augmentation du niveau des indices observée en juin 2023 est le fait du renchérissement des variétés suivantes : “Salade verte locale ( Laitue )” (+59,6%) ; “Choux vert” (+18,7%) ; “Gboman” (+17,6%) ; “Haricot vert” (+12,9%) ; “Banane plantain mûre” (+11,9%) ; “Igname” (+10,2%) ; “Pommes de terre” (+3,3%) ; “Manioc frais (Agbéli)” (+0,8%) ; “Sardinelles fumées (Adiadoè)” (+11,9%) ; “Carpe frite à l’huile rouge” (+10,5%) ; “Doèvi séché (Anchois)” (+4,2%) ; “Doèvi fumé (Anchois)” (+3,8%) ; “Doèvi frit” (+2,7%) ; “Poisson salé fermenté (Lanhoinhoin)” (+2,0%) ; “Carottes” (+17,4%) ; “Oignon frais rond” (+14,9%) ; “Tomates rondes (Pomme)” (+10,6%) ; “Aubergine locale” (+9,8%) ; “Piment vert (Gboyébessé)” (+31,8%) ; “Piment rouge frais” (+8,0%) ; “Sel de cuisine gros cristaux” (+0,4%) ; “Cossette de manioc” (+13,1%) ; “Farine de manioc (Gari)” (+6,4%) ; “Tapioca petit grain” (+3,7%) ; “Noix de palme (Décou)” (+10,0%) ; “Pâte d’arachide” (+2,1%) ; “Haricots blancs secs” (+6,0%) ; “Haricots rouges secs” (+1,1%) ; “Pain en baguette” (+14,7%) ; “Chinchard frais (Akpala moumou)” (+5,4%) ; “Kéké” (+8,2%) ; “Croissant sans beurre” (+7,6%) ; “Beignet de haricot (Gawou)” (+6,4%) ; “Botokoin” (+2,1%) ; “Biscuit au chocolat (Fourré)” (+0,9%) ; “Taxi-moto zémidjan” (+6,7%) ; “Essence super de rue” (+11,8%) ; “Essence mélange de rue” (+11,1%) ; “Cahier 100 pages” (+14,6%) ; “Cahier 200 pages” (+12,3%) ; “Boite de craie blanche” (+5,3%) ; “Riz + sauce viande” (+2,3%) ; “Riz + sauce poisson” (+2,1%) et “Cola fraîche” (+3,7%).

 

Les plus fortes baisses

Contrairement aux variétés ci-dessus listées, les prix ont baissé pour les variétés “Herbe Zangara pour paludisme” (-20,3%) ; “Insecticide solide en spirale” (-3,7%) et “Savon liquide” (-1,0%). Calculé hors produits alimentaires, le niveau général des prix a enregistré une hausse de 0,2% sur le plan national. L’inflation sous-jacente (variation mensuelle de l’indice hors énergie, hors produits frais) a progressé de 0,3%.

Eu égard à l’état des produits, les prix ont augmenté de 1,4% pour les “Produits frais” et de 0,2% pour les produits de l'”Energie”. Relativement à la provenance, les prix des produits “locaux” ont progressé de 0,8% . Du point de vue de la classification sectorielle, la hausse du niveau général des prix est due à celle des prix des produits des secteurs ” Secondaire ” (+0,6%) ” Primaire ” (+1,0%) et ” Tertiaire ” (+0,3%). Pour ce qui est de la durabilité, la hausse observée provient essentiellement de l’augmentation des prix des produits “Non durables” (+0,8%).

 

Evolution trimestrielle

Comparativement à la situation de mars 2023 (évolution trimestrielle), le niveau général des prix en juin 2023 connaît une augmentation de 3,1%. Cette augmentation est essentiellement le fait de la progression des indices des fonctions de consommation “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+5,7%) et “Restaurants et Hôtels” (+5,4%).

Cette hausse a été amortie par la baisse enregistrée au niveau de la fonction de consommation “Santé” (- 0,3%). Du point de vue des nomenclatures secondaires et par rapport à l’état des produits, la hausse du niveau général des prix en variation trimestrielle est à mettre à l’actif de l’augmentation de prix des “Produits frais” (+7,2%) et des produits “Hors Energie et Produits frais” (+2,0%).

Au regard de la provenance, cette variation trimestrielle s’explique par l’augmentation de prix des produits locaux (+3,9%) et des produits importés (+0,5%). La progression de prix des produits des secteurs secondaire (+2,4%), primaire (+8,1%) et tertiaire (+0,9%) a contribué à la hausse trimestrielle du niveau général des prix. Du point de vue de la durabilité, la hausse du niveau général des prix en évolution trimestrielle est principalement induite par la progression des prix des produits Non durables (+4,2%).

 

Progression annuelle

Le niveau général des prix a progressé de 6,0% par rapport à juin 2022. Cette augmentation est le fait de la progression des indices de presque toutes les fonctions de consommation. En effet, la seule diminution de niveau d’indice est enregistrée pour la fonction de consommation “Santé” (-0,3%) tandis que ceux des autres fonctions ont augmenté dans les proportions suivantes : “Restaurants et Hôtels” (+13,9%) ; “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+3,4%) ; “Transports” (+10,2%) ; “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (+7,1%) ; “Articles d’habillement et chaussures” (+6,7%) ; “Biens et services divers” (+4,1%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+5,9%) ; “Loisirs et culture” (+4,8%) ; “Tabac et stupéfiants” (+7,8%) et “Enseignement” (+2,0%).

Par rapport aux nomenclatures secondaires et à l’état des produits, la hausse constatée en glissement annuel est la résultante des augmentations de prix respectivement des produits “Hors Energie et Produits frais” (+6,0%), des “Produits frais” (+4,4%) et des produits de l'”Energie” (+11,2%). Au regard de la provenance, cette évolution annuelle s’explique par la hausse des prix des produits “locaux” (+5,3%) et “importés” (+7,7%). En ce qui concerne les secteurs de production, la hausse annuelle du niveau général des prix découle de l’augmentation des prix des produits des secteurs “secondaire” (+8,7%) et “tertiaire” (+4,2%). La progression du niveau général des prix sur le plan national, relativement à la durabilité, a principalement été influencée par l’accroissement des prix des produits “Non durables” (+6,8%).

Pour le mois de juin 2023, le taux d’inflation, calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois au niveau national, s’est établi à 6,8% contre 6,9% le mois précédent.

Partagez cet article

A découvrir