Votre Journal d'information -

29 février 2024

CONSOMATION : Taux d’inflation à 7,2% en Février 2023 (Glissement annuel)

Selon l’INSEED, l’INHPC s’est établi à 122,6 en Février 2023 au Togo, traduisant une baisse de 1,1% du niveau général des prix à la consommation en un mois. Cette baisse est principalement due au recul des indices des fonctions de consommation ” Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ” (-2,9%), ” Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles ” (-0,9%) et ” Transports ” (-0,5%).

 

La baisse de l’indice global est cependant ralentie par l’augmentation du niveau des indices des fonctions de consommation ” Loisirs et culture ” (+1,8%), ” Restaurants et Hôtels ” (+0,2%) et ” Articles d’habillement et chaussures ” (+0,3%).

La baisse des indices des fonctions de consommation “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées”, “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” et “Transports” est soutenue par la régression des indices des postes suivants : “Céréales non transformées” (-2,5%) ; “Légumes frais en fruits ou racine” (-8,6%) ; “Autres matières grasses” (-21,5%) ; “Poissons et autres produits séchés ou fumés” (-2,8%) ; “Sel, épices, sauces et produits alimentaires n.d.a” (-5,3%) ; “Huiles” (-3,6%) ; “Autres produits à base de tubercules et de plantain” (-5,9%) ; “Autres produits frais de mer ou de fleuve” (-5,2%) ; “Combustibles solides et autres” (-8,7%) et “Carburants et lubrifiants” (-1,9%).

L’augmentation du niveau de l’indice de la fonction de consommation ” Loisirs et culture ” est le fait de la hausse de 5,4% des prix des produits du poste ” Services culturels, récréatifs et sportifs “.

Celle de l’indice de la fonction ” Restaurants et hôtels ” est due à l’influence des services des ” Restaurants, cafés et établissements similaires ” (+0,2%). L’augmentation des prix des produits des postes ” Tissus d’habillement ” (+0,5%) et ” Vêtements enfants (3 à 13 ans) et nourrissons (0 à 2 ans) ” (+1,0%) a contribué positivement à l’évolution du niveau de l’indice de la fonction ” Articles d’habillement et chaussures “.

 

Les plus fortes baisses

La diminution du niveau des indices, observée en février 2023, est imputable au fléchissement des prix des variétés suivantes : ” Riz importé longs grains vendu au petit bol ” (-7,1%) ; ” Sorgho en grains crus vendu au petit bol ” (-6,3%) ; ” Mil en grains crus vendu au petit bol ” (-1,7%) ; ” Maïs séché en grains crus vendu au grand bol ” (-1,1%) ; ” Riz importé brisé vendu au petit bol ” (-0,1%) ; ” Oignon frais rond ” (-18,3%) ; ” Betterave ” (-12,2%) ; ” Tomates rondes (Pomme) ” (-8,7%) ; ” Aubergine locale ” (-4,5%) ; ” Noix de palme (Décou) ” (-24,4%) ; ” Doèvi fumé (Anchois) ” (-4,7%) ; ” Akpala fumé (Chinchard) ” (-4,4%) ; ” Doèvi frit ” (-3,9%) ; ” Saloumon fumé ” (-3,2%) ; ” Doèvi séché (Anchois) ” (-0,4%) ; ” Piment vert (Gboyébessé) ” (-20,3%) ; ” Piment rouge frais ” (-9,9%) ; ” Sel de cuisine gros cristaux ” (-7,0%) ; ” Cube Maggi grand modèle ” (-6,5%) ; ” Gingembre frais ” (-4,5%) ; “Huile de palme traditionnelle (Zomi) ” (-8,4%) ; ” Huile végétale ” (-1,2%) ; ” Cossette de manioc ” (-9,5%) ; ” Tapioca petit grain ” (-5,5%) ; ” Farine de manioc (Gari) ” (-4,7%) ; ” Manioc râpé (Agbélima) ” (-1,4%) ; ” Crabes frais (aglinvi moumou) ” (-5,4%) et ” Crevettes fraîches (Bolou moumou) ” (-2,3%).

 

Les plus fortes hausses

A contrario, les variétés ayant renchéri en février 2023 sont, entre autres : ” Droit d’entrée dans une piscine ” (+5,9%) ; ” Riz + sauce viande ” (+1,1%) ; ” Café au lait avec omelette (1/2 pain + 1 œuf) ” (+0,8%) ; ” Tissu pagne multicolore importé (Wax Hollandais) ” (+3,2%) ; ” Tissus polyester ” (+2,5%) et ” Slip garçon ” (+9,1%).

Calculé hors produits alimentaires, le niveau général des prix a connu une quasi stabilité sur le plan national. L’inflation sous-jacente (variation mensuelle de l’indice hors énergie, hors produits frais) a régressé de 0,1%. Les indices des prix des ” Produits frais ” et de l'” Energie ” ont baissé respectivement de 3,3% et 2,4%.

Au regard de la provenance, les prix des produits ” locaux ” ont régressé de 1,1% et ceux des produits importés de 0,4%. Du point de vue de la classification sectorielle, la baisse du niveau général des prix est due à celle des prix des produits du secteur secondaire (-0,7%) et primaire (-3,4%).

Pour ce qui est de la durabilité, la baisse observée provient essentiellement de la diminution des prix des produits ” non durables ” (-1,7%).

 

Evolution trimestrielle

Comparativement à la situation de novembre 2022 (évolution trimestrielle), le niveau général des prix en février 2023 connaît une augmentation de 1,1%. Cette augmentation est le fait de la progression des indices des fonctions de consommation : ” Restaurants et Hôtels ” (+3,1%), ” Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ” (+0,8%) et ” Articles d’habillement et chaussures ” (+1,9%). Cette hausse a légèrement été amortie par la baisse enregistrée au niveau de l’indice de la fonction de consommation ” Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles ” (-0,6%).

Au niveau des nomenclatures secondaires et par rapport à l’état des produits, la hausse du niveau général des prix, en variation trimestrielle, est à mettre à l’actif de l’augmentation des prix des produits ” Hors Energie et Produits frais ” (+1,4%) et des ” Produits frais ” (+2,1%), amortie par la baisse des prix des ” produits énergétiques ” (-2,7%).

Au regard de la provenance, cette variation trimestrielle s’explique par l’augmentation de prix des produits ” locaux ” (+1,8%). La progression de prix des produits des secteurs secondaire (+1,1%), primaire (+2,3%) et tertiaire (+1,2%) a contribué à la hausse trimestrielle du niveau général des prix.

Du point de vue de la durabilité, la hausse du niveau général des prix, en évolution trimestrielle, est induite essentiellement par la progression des prix des produits ” Non durables ” (+1,3%) et des ” Services ” (+1,2%).

 

Glissement annuel

En glissement annuel (par rapport à février 2022), le niveau général des prix a progressé de 5,2%. A l’exception de la fonction de consommation ” Communication ” dont l’indice a décru de 0,2%, les indices des autres fonctions ont progressé dans les proportions suivantes : “Restaurants et Hôtels” (+10,4%) ; “Transports” (+17,2%) ; “Produits alimentaires et boissons non alcoolisées” (+1,5%) ; “Articles d’habillement et chaussures” (+7,0%) ; “Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles” (+4,4%) ; “Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer” (+8,4%) ; “Biens et services divers” (+4,6%) ; “Loisirs et culture” (+4,5%) ; “Boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants” (+7,4%) ; “Enseignement” (+2,4%) et “Santé” (+0,4%).

Du point de vue des nomenclatures secondaires, et par rapport à l’état des produits, la hausse constatée, en glissement annuel, est le résultat de l’augmentation des prix des produits ” Hors Energie et Produits frais ” (+7,0%), des produits de l'”Energie” (+13,9%) atténué par la régression des prix des “Produits frais” (-3,4%). Au regard de la provenance, cette évolution annuelle s’explique par la hausse des prix des produits ” importés ” (+10,7%) et ” locaux ” (+3,0%). En ce qui concerne les secteurs de production, la hausse annuelle du niveau général des prix découle substantiellement de l’augmentation des prix des produits du secteur ” secondaire ” (+7,9%). Quant à la durabilité, la progression du niveau général des prix sur le plan national a été influencée, principalement, par l’accroissement de prix des produits ” Non durables ” (+5,2%).

Le taux d’inflation, calculé sur la base des indices moyens des douze derniers mois, au niveau national s’est établi à 7,3% en février 2023.

 

 

Partagez cet article

A découvrir