Votre Journal d'information -

18 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Création d’emplois: Des projets bien pensés pour la jeunesse

L’extrême jeunesse de la population togolaise constitue un avantage majeur pour l’économie du pays. Conscient de cette réalité, le gouvernement togolais a fait de l’emploi des jeunes une priorité au fil des années. Diverses initiatives ont ainsi été mises en œuvre pour créer des conditions propices à l’employabilité des jeunes.

L’épanouissement de la jeunesse demeure un objectif cher à l’État. Dans cette optique, des politiques nationales de jeunesse ont été instaurées, visant à faciliter l’accès à l’emploi pour cette couche significative de la population. Pour atteindre cet objectif, plusieurs mécanismes ont été instaurés, offrant des opportunités concrètes de création d’emplois.

 

Le Paeij-SP a dépassé les attentes

Le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (Paeij-SP) se distingue comme l’une des initiatives phares en matière d’emploi des jeunes.

Lancé en 2016 et clôturé en 2021, il est axé sur le secteur agricole, couvrant des filières telles que le maïs, le manioc, le soja, les petits ruminants et les volailles.

Au cours de ses 6 années d’existence, le Paeij-SP a généré 35 000 emplois directs, accompagnant 634 000 emplois saisonniers, dépassant ainsi largement les 19 600 emplois initialement prévus. De plus, le projet a accordé 13,3 milliards de francs CFA de crédit à 20 PME/PMI, 774 primo-entrepreneurs individuels et 1 159 primo-entrepreneurs en groupements.

 

Le Pradeb, outil de lutte  contre l’inactivité professionnelle

Le Programme d’appui au développement à la base (Pradeb), déployé depuis 2013 et achevé en février 2023, a contribué à la création de 8 660 emplois durables au cours de la dernière décennie. Il a également octroyé plus de 2 milliards de francs CFA de crédits à 1 260 jeunes. Un autre mécanisme est le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej).

Créé en 2013, il se consacre à la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes de 18 à 35 ans.

Jusqu’à la fin de juin 2021, le Faiej a permis la création de 12 792 emplois et le financement de 3600 projets, couvrant des domaines tels que l’agriculture, la transformation agro-alimentaire, la production céréalière, les énergies renouvelables et les Tic. En outre, 23 000 jeunes ont bénéficié d’une formation à l’auto-emploi.

D’autres mécanismes tels que le Fonds national de finance inclusive (FNFI), l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), et l’Agence nationale du volontariat au Togo (ANVT) sont également mis en œuvre pour créer des opportunités d’emploi pour les jeunes.

Ali Samba

Partagez cet article

A découvrir