Date du jour : 

8 décembre 2022

TRANSPORTS : 3818 accidents pour 347 morts, triste bilan au 1er semestre …

Le vendredi 02 septembre dernier, le gouvernement a rendu public le rapport sur le bilan sécuritaire au Togo. Au total, 3.818 accidents ont été enregistrés, causant 347 morts et 4.863 blessés, soit un taux de 4,8% de décès pour 100.000 habitants. Et les deux roues sont pointés du doigt car responsables de 73% des accidents.

Le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Gal Yark Damehame, et son collègue des Transports, Atcha-Dédji Affoh, soutenus par les autorités militaires et civiles, étaient face aux médias le vendredi 02 septembre dernier à Lomé. L’objectif était de faire le point de la situation sécuritaire (classique et routière) durant le premier semestre de l’année en cours.

Au plan sécuritaire classique, le bilan fait état, dans le sud du pays, de 21 faits de délinquance constatés, dont 19 infractions consommées et 02 tentatives. Ces faits ont engendré en tout 06 blessés, le vol de plus de 40 millions FCFA, 800 Euros, 01 voiture, 02 motos et des téléphones portable. S’agissant du septentrion, l’on a enregistré 05 enlèvements, 17 cas de cambriolage avec à la clé plus de 44 millions volatilisés, 300 Francs suisses, 19.360 Euros, des bijoux et d’autres biens de valeurs emportés.

Dans ce triste décor planté par les autorités en charge de la sécurité, la route bat le triste record. Le bilan fait état de 3.818 cas d’accidents ayant causé 347 morts et 4.863 blessés, portant à 4,8% le taux de décès pour 100.000 habitants. Et le comble, les deux roues sont responsables de 73% des accidents avec à la clé 189 décès.

Selon le ministre de la Sécurité, les principales causes des accidents sont, entre autres, la méconnaissance du code de la route, l’excès de vitesses, le non-respect du port du casque ou de la ceinture de sécurité, l’utilisation du téléphone au volant, l’état d’ébriété, l’imprudence et les mauvais comportements de certains usagers de la route.

Cette rencontre a été une occasion pour le ministre des Transports, d’inviter les usagers de la route à un changement d’attitude sur nos routes, tout en insistant sur le fait que la sécurité routière était inscrite en lettre d’or à l’agenda du Togo. El Hadj Atcha-Déji Affoh souligne que pour une meilleure circulation, les usagers de la route devront se familiariser avec le nouveau code de la route, dont le décret d’application vient d’être adopté.

Bawéla

 

 

 

Partagez cet article

A découvrir