Date du jour : 

6 décembre 2022

TOURISME : Le recensement des établissements touristiques se poursuit

Après une première phase organisée au second semestre de 2021 dans la région maritime et celle des Plateaux, le recensement des établissements touristiques lancé par le ministère de la Culture et du Tourisme, a connu sa seconde phase au premier trimestre de 2022 pour les régions Centrale, Kara et Savanes.

A en croire le ministère dédié, il s’est agi au cours de cette opération de mettre à jour des statistiques nationales et disposer d’une base de données fiable recensant restaurants, auberges, motels, hôtels, maisons d’hôtes, agences de voyage ou encore écoles de formation touristique.

Il faut dire que le pays nourrit l’ambition de créer une dizaine de milliers d’emplois au cours des prochaines années, avec une consolidation du tourisme intérieur impliquant une démocratisation du secteur pour le mettre à la portée d’un plus grand nombre de personnes. A cet effet, les citoyens et tous ceux qui résident au Togo sont exhortés à saisir les occasions pour voyager et découvrir le Togo dans toute sa dimension naturelle et culturelle. ” Le tourisme génère de la richesse. Au même titre que les autres secteurs, il a son mot à dire pour la stabilisation de l’économie nationale parce qu’il contribue à la réduction de la pauvreté ainsi qu’à la protection de l’environnement “, indique-t-on.

En 2019, le Togo a enregistré 946 376 arrivées de touristes. A cause de la pandémie du coronavirus, ce chiffre est descendu à 481 706 en 2020. En termes de recettes, le Togo a obtenu 19 milliards de francs CFA en 2020 contre 53 milliards en 2019. En lançant le Plan national de développement (PND 2018-2022), le pays entendait faire passer à deux chiffres la contribution du tourisme au Produit intérieur brut (PIB).

On soutient que l’éclosion du secteur touristique demeure une préoccupation constante des autorités. Cela se traduit par des actions entreprises : l’adoption de la politique nationale du tourisme en 2011 ; la mise à niveau des établissements d’hébergement et de tourisme ; l’aménagement du site de la cascade de Womé et du site des hauts fourneaux de Nangbani ; la validation des études de faisabilité du site écotouristique d’Akébou et du site historique de Kamina…

Partagez cet article

A découvrir