Date du jour : 

26 septembre 2022

VIE CHERE : Le prix du gaz domestique explose

 

On le sentait venir avec la spéculation qui a suivi la dernière hausse des prix des produits pétroliers au Togo. Le prix au Kg du gaz butane, le gaz domestique est révisé à la hausse à plus de 73%. Dans une note à l’une des sociétés de commercialisation, le ministère du commerce a entériné les propositions de cette dernière qui l’informait des nouveaux prix qu’elle appliquerait désormais.

« J’accuse réception de votre lettre réponse du 08 août 2022, par laquelle vous me transmettez la version améliorée de la structure du prix du gaz butane de votre société et vous en remercie. Après étude, je porte à votre connaissance que cette version est approuvée au prix plafond de 895 FCFA le kilogramme », a écrit le ministre Kodzo Adédzé. Ainsi, la bouteille de 6 kg anciennement payée à 3120 F passe à 5400F CFA. La bouteille de 12kg de 6500F est vendue désormais à 11300F CFA.

Tout ceci n’est pas du tout du goût des associations des consommateurs, qui dénoncent cette hausse.  En effet, l’Association togolaise des consommateurs (ATC) et la Ligue des consommateurs du Togo (LCT) condamnent cette augmentation inopportune du prix du gaz qui n’a pas suivi la procédure officielle pratiquée par le gouvernement, en ce qui concerne l’application du prix des produits pétroliers, dont le gaz butane.

Les deux associations de défense des consommateurs, regrettent de constater que le gouvernement cautionne la révision à la hausse d’un produit de grande consommation comme le gaz à plus de 73 %.  « Après une comparaison faite des prix du Kg de gaz butane au niveau de la sous-région, force est de constater qu’à ce jour, le prix du gaz butane devient le plus élevé dans la sous-région, avec une tentative de suppression de la subvention sur ledit produit », ont-elles déclaré lors d’une conférence de presse.

Elles estiment aussi que le gouvernement, par rapport à ses nombreux engagements, notamment ceux prix lors de la vingt sixième conférence des parties sur le climat (COP26), a un impératif de revoir à la baisse le prix du gaz butane á un taux raisonnable dans les meilleurs délais. Elles demandent que le gouvernement entame des discussions avec les partenaires sociaux afin de discuter des questions traitant de la révision à la hausse des revenus des Togolais.

« Afin de prévenir toute crise sociale dans notre pays dont la vie chère serait à l’origine, nos organisations attendent un regard attentif des plus grandes autorités du pays, dans la prise de certaines décisions, en lien avec la hausse des prix des biens de consommation, afin d’éviter des conflits d’intérêts », font savoir l’ATC et la LCT. Autrement, elles exigent que le gouvernement rapporte tout simplement cette décision.

Au gouvernement, on indique que depuis plus de quinze ans, le gaz est subventionné par l’État. D’après les chiffres, le montant des subventions, accordées par l’État sur le gaz butane de janvier à juillet 2022, se chiffre à plus de 10 444 271 740 de F CFA contre une inscription au budget 2022 de 1 600 000 000 de F CFA. Le but de ces subventions était de limiter la déforestation. Mais selon l’État, force est de constater que cet objectif est loin d’être atteint malgré les efforts. Pour preuve, d’énormes quantités de charbons de bois sont déversées chaque jour dans nos villes ou exposées le long de nos routes

Pour le gouvernement, il parait plus judicieux d’utiliser les sommes en jeux pour faire face aux besoins des couches vulnérables de la population qui, s’adonnent à la production du charbon de bois.

Partagez cet article

A découvrir