Date du jour : 

26 septembre 2022

TELECOM : L’ARCEP épingle de nouveau Togocom et Moov Africa Togo

Une campagne de mesure de qualité des services des opérateurs de téléphonie a été menée par l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP).

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les deux opérateurs de téléphonies mobiles du pays devraient retrousser les manches pour être à la hauteur des attentes des consommateurs car, à l’analyse, il est noté un faible niveau de conformité des services par rapport aux exigences réglementaires. Les constats suivants ont été faits par l’Arcep.

 

Les services voix

Pour le taux d’établissement d’appel, les deux opérateurs mobiles ne sont conformes au seuil réglementaire dans aucune (0%) des 102 localités ; cependant TogoCom (TGC) présente des valeurs plus proches de ce seuil alors que MAT en est très éloigné.

Pour le taux de succès d’appel, les deux opérateurs ne sont pas non plus conformes (0%) dans le grand Lomé ; en revanche, Moov Africa Togo (MAT) présente un taux de conformité de 11,24% contre 5,62% pour TGC en dehors du grand Lomé.

Pour le taux de coupure des appels une fois établis, les deux opérateurs présentent des conformités bien meilleures dans le grand Lomé, soit 92,31% de localités conformes pour TGC contre 76,92% pour MAT et en dehors du grand Lomé, 66,29% pour MAT contre 61,80% pour TGC.

S’agissant de la qualité vocale, les deux opérateurs présentent plutôt de bonnes conformités dans le grand Lomé, soit 76,92% de localités pour MAT contre 53,85% pour TGC et en dehors du grand Lomé, 65,17% pour TGC contre 64,04% pour MAT.

 

Les services 3G

Ils représentent la moitié du trafic global internet pour Moov et le tiers pour Togocel.

Selon l’Arcep, à l’exception du délai de téléchargement d’une page web (NW2) et du débit de transfert descendant (TD2), on note globalement que les deux opérateurs ne sont pas conformes, mais MAT présente toutefois de bien meilleures performances que TGC.

En effet, il ressort que : pour les taux d’échec de téléchargement de page web (NW1), débit de transfert montant (TD1) et taux de succès de transfert montant (TD3), TGC affiche de très mauvaises performances, soit 0% de conformité dans le grand Lomé et ne dépassant pas 8,99% en dehors du grand Lomé. En revanche, MAT affiche un taux de conformité de 53,85% dans le grand Lomé et de 16,85% en dehors.

Pour le taux de succès de transfert descendant (TD4), les deux opérateurs sont aussi peu conformes, soit pour le grand Lomé 38,46% pour TGC contre 46,15% pour MAT, et en dehors du Grand Lomé, 30,34% pour TGC contre 25,84% pour MAT.

Pour le délai de téléchargement d’une page web (NW2) et le débit de transfert descendant (TD2), les deux opérateurs affichent dans le Grand Lomé de très bonnes performances, soit 100% de conformité.

En dehors de Lomé, pour le délai de téléchargement d’une page web (NW2), ce taux est de 85,39% pour les deux opérateurs, et pour le débit de transfert descendant (TD2), il est de 67,42% pour TGC et 65,17% pour MAT.

 

Les services 4G

Ils représentant la moitié du trafic global internet pour Moov et les deux tiers pour Togocel :

Les mesures de l’Arcep concluent que TGC affiche particulièrement dans le Grand Lomé, de très bonnes performances par rapport à son concurrent. Par contre, en dehors du Grand Lomé, les performances sont plus mitigées pour les deux opérateurs, quand bien même TGC s’en sort globalement un peu mieux.

En dehors du délai de téléchargement d’une page web (NW2), qui affiche une conformité de 100% dans le Grand Lomé et d’environ 90% pour les deux opérateurs en dehors du Grand Lomé, on note que pour les cinq autres indicateurs, les taux de conformité dans le Grand Lomé vont de 76,92% à 100% pour TGC contre 15,38% à 76,92% pour MAT ; en dehors du Grand Lomé, les taux vont de 35,96% à 53,93% pour TGC contre 5,62% à 50,56% pour MAT.

Conclusion de l’Arcep : de manière générale, il ressort que les localités de l’intérieur du pays affichent un plus faible niveau de conformité QoS que les autres localités du grand Lomé, créant ainsi une disparité inacceptable entre les consommateurs qui paient pourtant le même prix sur l’ensemble du territoire national.

Par ailleurs, on note globalement une amélioration notable sur tous les services des deux opérateurs par rapport aux résultats de la dernière campagne publiée en novembre 2021.

Koudjoukabalo

Partagez cet article

A découvrir