Date du jour : 

7 octobre 2022

SECURITE : 7 morts et 2 blessés dans les Savanes

La tristesse des Togolais est grande. Une explosion dans le village de Margba, dans la préfecture de Tone, frontalière avec le Burkina Faso, a fait 7 morts et 2 blessés, selon un communiqué du chef d’Etat-major général des Forces armées du Togo, le Général de Brigade  Dadja Maganawé. Un détachement de l’opération militaire Koundjoaré a été détaché sur place pour secourir les blessés. Selon le Chef d’Etat-major des forces armées, une enquête est ouverte pour élucider les circonstances de cette explosion et identifier les auteurs.

Dans un poème posté sur son compte facebook, le député Gerry TAAMA, du parti Nouvel Engagement du Togo (NET), parle d’un jour noir pour la nation togolaise, qu’il a de la haine et qu’il demande justice. J’ai la haine et je demande justice.

Jour noir pour la nation togolaise. La barbarie a frappé l’innocence ; Tout mon être hurle vengeance ; Crevons-les comme des punaises ; Ils sortaient d’un bal, Seigneur, d’un bal ; Qui donc meurt en fêtant la tabaski ? Sept pauvres hères portant encore le kaki ; Nous ont ainsi quitté, fauchés par le métal ; Que les soldats tombent pour la patrie ; C’est normal, ils sont en belligérance ; Mais pas des mômes en pleine croissance ; Justice pour ces innocents qui ont péri ; Gerry, j’ai tellement la haine. Qui donc peut assassiner des enfants ? Qu’ils crèvent, tous.

Cette explosion et le décès de ces enfants interviennent alors que la région est sous état d’urgence sécuritaire depuis le 13 juin. Il est consécutif à une attaque terroriste le 3 Mai dernier qui avait fait 13 morts parmi les forces de défense, qui tenaient un poste avancé dans le village de Kpékpandi, près de la frontière du Burkina Faso.

Selon le Chef d’Etat-major des FAT, il est conseillé, eux habitants de la région d’éviter les déplacements nocturnes non essentiels, dans le respect scrupuleux de l’état d’urgence sécuritaire en vigueur dans la région.

En clôture de la première session de l’année de l’Assemblée nationale, la semaine dernière, la Présidente de l’institution Tsègan Yawa a encouragé le Gouvernement à faire des efforts supplémentaires pour doter le ministère des armées d’un budget à la hauteur des enjeux sécuritaires auxquels le pays fait face.

Partagez cet article

A découvrir