Date du jour : 

8 décembre 2022

Elimination de 4 maladies tropicales négligées : La reconnaissance de l’OMS à Faure Gnassingbé 

 

Lomé accueille depuis hier, la 72ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique (RC72). Plus de 400 délégués sont arrivés de tous les pays et 300 suivront la réunion en mode virtuelle. C’est le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, qui a ouvert solennellement la rencontre.

Dans son discours de circonstance, Faure Gnassingbé  a indiqué que les Etats doivent agir pour garantir l’accès à des soins de qualité pour tous, partout et en tout temps ; agir pour offrir une protection sociale et une couverture sanitaire universelle aux concitoyens ; agir pour éradiquer le phénomène des médicaments contrefaits et de mauvaise qualité… ” Il y a beaucoup à faire, c’est indéniable “, a dit Faure Gnassingbé.

Parlant de la politique de la santé du Togo, le Président de la République a fait savoir que la santé est une priorité de cohésion sociale placée au cœur de la politique de développement. L’une des ambitions de la feuille de route du gouvernement, à l’horizon 2025, est en effet ” d’offrir une identité et garantir la couverture santé et l’accès aux services de base à tous “, en ligne avec le treizième programme général de travail de l’OMS, qui vise à faire bénéficier un milliard de personnes supplémentaires d’une couverture sanitaire universelle.

Dans cette optique, le Togo a fait évoluer le cadre institutionnel, notamment avec la création d’un ministère délégué chargé de l’accès universel aux soins, au sein du ministère de la santé. Quant au cadre législatif, il a vu, entre autres, l’adoption de la loi instituant l’assurance maladie universelle, dont le déploiement est confié à l’Institut national d’assurance maladie (INAM). La politique que nous mettons en œuvre dans le domaine de la santé intègre bien le concept ”one health”, par l’approche holistique que nous avons adoptée.

Il a rappelé le programme d’accompagnement de la femme enceinte et du nouveau-né, l’assistance médicale dédiée aux élèves du primaire et du secondaire, la construction et l’équipement des structures selon la carte sanitaire ; Ce qui a permis une augmentation significative de l’accessibilité géographique aux soins, estimée aujourd’hui à 76%. ” L’engagement pour la santé est pour nous une responsabilité, mais elle est surtout, pour nos sociétés, la clé qui ouvre les portes de l’harmonie, du progrès et de la prospérité “, a martelé Faure Gnassingbé, qui a adressé ses félicitations à toutes les parties prenantes qui œuvrent à tous les niveaux dans le pays, pour préserver ce bien précieux qu’est la santé.

Il faut souligner que, lors de cette cérémonie d’ouverture, le Togo a reçu la reconnaissance de l’OMS et de l’Alliance mondiale pour l’élimination des MTN pour l’élimination de 4 maladies tropicales négligées. (dracunculose, filariose lymphatique, trypanosomiase humaine africaine, trachome) contre lesquelles le Togo a mené un combat extraordinaire. “Ceci est unique au monde. Nous avons beaucoup de choses à apprendre du Togo durant le comité régional. Il est l’unique pays à avoir éliminé quatre maladies tropicales négligées à travers le monde. Et nous allons le fêter ici.

Durant les deux sessions passées, on a vu les avancées du Togo surtout dans la mise en œuvre des résolutions communes au niveau mondial et régional “, a déclaré Fatoumata Binta Diallo, la Représentante-Résidente de l’OMS au Togo.

Le ministre de la santé du Togo, le Professeur Moustafa Mijiyawa, a indiqué que plusieurs sujets seront au centre des débats, notamment les maladies transmissibles, les maladies infectieuses, la sécurité sanitaire, la drépanocytose, les maladies non transmissibles, la couverture sanitaire universelle, la lutte contre les maladies tropicales négligées.

La question de la gestion des services de santé ne sera pas occultée. Il y aura aussi une session spéciale consacrée à l’intelligence artificielle sans oublier des sujets transversaux comme la qualité des médicaments et l’éducation pour la santé.

” Il y aura un focus sur certains sujets comme la poliomyélite qui regagne du terrain en Afrique d’où la campagne de vaccination actuellement en cours dans le pays “, a dit Moustafa Mijiyawa qui ajouté que le Togo va exposer les politiques sanitaires qui lui ont permis d’engranger d’importants acquis depuis quelques années.

Partagez cet article

A découvrir