Votre Journal d'information -

25 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

REVISION CONSTITUTIONNELLE : Faure E. Gnassingbé, attentif à l’intérêt manifesté par les populations

 

Au cours d’une  audience accordée ce mercredi au Bureau de l’Assemblée nationale, le Président de la République, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé a,  dans un esprit d’ouverture et de dialogue constructif,  encouragé les députés à rester à l’écoute de tous les acteurs concernés, en vue de tenir compte de toutes les contributions tendant à enrichir notre Constitution.

En rappel, sur initiative d’un groupe de députés, et conformément aux textes, l’Assemblée nationale a étudié et adopté le lundi 25 mars 2024, une nouvelle Constitution consacrant le régime parlementaire en lieu et place du semi-présidentiel en vigueur depuis plusieurs décennies au Togo.  Ainsi donc, 89 députés avaient adopté en plénière, la nouvelle Loi fondamentale du pays, avec  une voix contre et une abstention.

Il faut rappeler qu’après adoption de la nouvelle Constitution, certains acteurs politiques, religieux et de la société civile se sont interrogés sur l’opportunité et les motivations de cette révision constitutionnelle.

Les Députés lors des délibérations le 25 Mars 2024

Le vendredi dernier, l’Assemblée nationale avait transmis au Chef de l’Etat la nouvelle Constitution en vue de sa promulgation conformément aux dispositions et règles en vigueur.

Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé avait aussitôt demandé à l’Assemblée nationale de procéder à une  deuxième relecture, employant ainsi une prérogative  qui lui est reconnue. Il démontrait  une fois de plus sa constance qui est  de maintenir le dialogue, de faire preuve d’ouverture et de  tenir compte des réactions exprimées dans l’opinion publique.

Aujourd’hui donc, en un bon père de famille, Faure Gnassingbé vient encore de prouver aux yeux du monde son sens poussé de l’unité et de la concorde nationales.

Attentif à l’intérêt manifesté par les populations à l’endroit de cette importante réforme, et dans un esprit d’ouverture et de dialogue constructif,  Faure Gnassingbé a encouragé les députés à rester à l’écoute de tous les acteurs concernés, en vue de tenir compte de toutes les contributions tendant à enrichir notre Constitution.

Une image des Honorables Députés lors des débats sur la proposition de loi de révision constitutionnel

En réponse, le Bureau de l’Assemblée nationale a souhaité disposer de quelques jours pour engager de

larges consultations avec toutes les parties prenantes de la vie nationale.

Notons qu’en conséquence, le gouvernement procédera à un léger réaménagement du calendrier des élections législatives et régionales initialement prévues le 20 Avril 2024.

 

Crédo TETTEH

Partagez cet article

A découvrir