Votre Journal d'information -

24 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

RECHERCHE DE LA PAIX AU SOUDAN : Le Togo poursuit ses efforts

Les participants à la première édition du ”Lomé Peace and Security Forum”, qui vient de se tenir dans la capitale togolaise, reconnaissait au Togo, son intérêt pour les questions de renforcement de la gouvernance démocratique, de paix et de sécurité en Afrique, ainsi que de sa capacité à sortir des sentiers battus pour mettre à l’agenda continental des questions majeures qui déterminent le présent de l’Afrique et son avenir, dans un contexte international en mutation.

Aussitôt LPSF terminé, voici déjà Robert Dussey qui s’est envolé pour le Soudan, pays en proie à une guerre civile, aux terribles conséquences pour les populations.

Un communiqué du ministère des affaires étrangères annonce que le chef de la diplomatie togolaise Robert DUSSEY, a été reçu en audience par le Général Abdel Fattah AL-BURHAN, Président du Conseil de Souveraineté de Transition du Soudan. Il est dit que le Président AL-BURHAN a salué la qualité des liens d’amitié et de coopération bilatérale entre les deux pays et a remercié le président Faure Essozimna GNASSINGBE pour son engagement en faveur de la résolution des conflits qui secouent le continent.

Avec son homologue soudanais, S.E.M. Ambassadeur Ali Al-Sadiq Ali, les discussions ont principalement porté sur la situation politique et sécuritaire au Soudan, marquée par des hostilités entre l’armée soudanaise et les Forces de Soutien Rapide (FSR). Robert DUSSEY a félicité les autorités soudanaises pour la reprise des négociations inter-soudanaises en cours à Djeddah et a réaffirmé l’engagement du Togo à soutenir pleinement toutes les initiatives de paix de la communauté internationale en faveur de la normalisation de la situation au Soudan.

En effet, les représentants des Forces armées soudanaises et les représentants des Forces de soutien rapide ont repris les pourparlers le 26 octobre 2023 à Jeddah. Le dialogue est facilité par le Royaume d’Arabie saoudite et les Etats-Unis d’Amérique, en partenariat avec un représentant conjoint de l’Union africaine et de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD). Les Forces armées soudanaises et les Forces de soutien rapide sont appelées à reprendre ce qui a été convenu entre elles dans la Déclaration de Jeddah ” Engagement pour la protection des civils au Soudan ” au 11 mai 2023 et l’accord de cessez-le-feu à court terme signé par les deux parties à Jeddah au 20 mai 2023.

Il faut rappeler que depuis le 15 avril 2023, le Soudan traverse une situation inédite de conflit armé opposant l’armée (SAF) aux Forces de soutien rapide (RSF), aux conséquences aussi désastreuses, en termes de bilan humain et matériel, que multidimensionnelles. Les 23 et 24 juillet 2023, il s’est tenu à Lomé, le dialogue consultatif et de la consultation des dirigeants politiques et militaires du Darfour.

Face à la situation, le Togo, fidèle à son engagement au service de la résolution des conflits qui ébranlent le continent, en vue du renforcement de la Pax Africana, a accueilli des délégations des frères ennemis, venus essentiellement du Darfour, de discuter des effets de la guerre dans leur pays et d’échanger pour construire et adopter des vues communes susceptibles d’atténuer les implications désastreuses du conflit, et par-delà, d’examiner les possibilités d’une cessation des hostilités et d’un retour à la paix, à travers une solution négociée, globale et durable.

Au terme de ce dialogue consultatif, les participants avaient appelé les parties belligérantes, en particulier les RSF, à protéger les corridors et accès humanitaires et à permettre et faciliter le retour des Darfouriens, qui se sont réfugiés au Tchad.

Koudjoukabalo

Partagez cet article

A découvrir