Date du jour : 

17 août 2022

Togo/ Projet consolidation de la paix et de la démocratie: La première série d’ateliers a pris fin vendredi à Lomé

La table d'honneur à la clôture de l'atelier vendredi dernier
La table d’honneur à la clôture de l’atelier vendredi dernier

Les rideaux sont tombés, le vendredi dernier à Lomé, sur la première série d’ateliers de la formation des acteurs sociopolitiques sur l’État de droit et la prévention des conflits.

Démarrée le lundi 02 septembre dernier, cette première série d’ateliers à l’intention des acteurs sociopolitiques togolais s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Consolidation de la Paix initié par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et exécuté par le gouvernement togolais, par l’entremise du ministère des Droits de l’Homme, de la Consolidation de la démocratie et de la Formation Civique. Cette formation a été rendue possible grâce au financement de l’Union Européenne et au Bureau de la Prévention des Crises et le Relèvement.

Pendant cinq jours (du 02 au 06 septembre 2013), la trentaine de participants a été outillée sur plusieurs notions, notamment celles relatives à la gestion des conflits, aux techniques de négociation et de médiation, à la sauvegarde de la paix au Togo, etc. Les participants sont allés au-delà de la théorie en se frottant à la réalité sur le terrain via des films sur le leadership du leader charismatique sud-africain, Nelson Mandela et de Julius Nyerere, deux figures importantes de la scène politique africaine qui se sont illustrées par leur capacité en matière de négociation.

Cet atelier « très riche en enseignements », selon Mme Confort Kabissa, Coordinatrice du Réseau Femmes et Développement des Savanes (RFDS), permet un renforcement des capacités humaines au Togo, a souligné Mme Khardiata Lo Ndiaye, coordinatrice résidente du Système des Nations Unie au Togo. Mme Khardiata, convaincue que sans réconciliation et sans paix, aucune perspective de développement n’est envisageable, a lancé un appel aux participants à ces formations afin qu’ils deviennent des promoteurs de la paix partout où ils se trouveront.

Notons que deux autres vagues d’acteurs sociopolitiques suivront la même formation du 09 au 13 septembre 2013, puis du 16 au 20 septembre 2013 dans d’autres localités du pays.

JPB

Partagez cet article

A découvrir