Date du jour : 

26 septembre 2022

PRESIDENTIELLE 2015/CANDIDATURE UNIQUE DE L’OPPOSITION : Le rêve brisé de Jean-Pierre FABRE

L’homme n’est plus à présenter au commun des mortels togolais. Son ambition démesurée pour le fauteuil présidentiel le peint à suffisance. Pour y parvenir, il est capable de broyer tout sur son passage, au sein de sa famille politique de l’opposition. L’homme à la devise, ” lui ou lui ” est aujourd’hui à la croisée des chemins. Bien plus face à un mur dressé par ses pairs de l’opposition qui ne croient plus en lui, en ses potentialités  de rassembleur, en ses qualités de démocrates. L’histoire de la classe politique ces derniers temps, de l’ANC au CAP 2015 en passant par le CST prouve et fait jour cette propension exagérée du Président de l’ANC à se considérer comme le Sauveur de toute l’opposition et surtout de ” son peuple “, l’unique d’ailleurs.
Au moment où leurs militants appelaient à une unicité d’action au sein de l’opposition, surtout lorsqu’ils étaient presque soudés au sein du Collectif Sauvons le Togo en symbiose, certes apparente, avec la Coalition Arc-en-ciel, Jean-Pierre FABRE n’a pas su prouver à ses partenaires qu’il pourra convenablement jouer le rôle de rassembleur. La suite, nous la connaissons. Ils ne sont pas parvenus à s’entendre sur le minimum devant leur permettre d’être ensemble sur une longue durée et d’aller à l’essentiel. Pour prouver une seule fois au Peuple togolais qu’il pouvait compter sur eux, avec eux, sur lui Jean-Pierre FABRE.

Candidature unique de Jean-Pierre Fabre, un rêve brisé
Avec la multiplicité de candidatures au sein de la classe politique de l’opposition, Alberto Olympio, Me Tchassona, Professeur Gogué et très bientôt de Me Apévon et Agbéyomé Kodjo, il est clair que le rêve tant nourri par FABRE de chapeauter toutes ses intentions est brisé.
La faute ne saurait être uniquement justifiée par les ambitions cachées des uns et des autres, par leur cupidité, mais surtout par la non considération et le mépris de Jean-Pierre FABRE vis-à-vis de ses pairs de l’opposition. Le président de l’ANC se croyait tout puissant et pensait ainsi par des manques d’égards à ses partenaires, s’imposer de gré ou de force.

La mauvaise publicité de Fabre par Eric Dupuis
Il faut également préciser ici que la candidature unique de Jean-Pierre FABRE n’a pas été facilitée par son chargé de communication Eric Dupuis qui, au lieu de rassembler autour de FABRE lors de ses sorties médiatiques, s’était plutôt versé dans des diatribes, des accusations fallacieuses, des dénigrements, des diffamations, exposant même ses pairs de l’opposition à la vindicte populaire.
Le Monsieur Dupuis est connu pour ses diarrhées verbales à un très fort taux de gaz carbonique. Eric Dupuis n’a pas du tout aidé Jean-Pierre FABRE et son parti à arracher la candidature unique à toute la classe politique de l’opposition, en toute humilité et confiance.
Au moment où se posait la question de la candidature unique de l’opposition et lorsque les tractations se faisaient sur fond de dénigrements et de diffamations, nous avions eu le loisir d’entendre un grand politique togolais de l’opposition, au détour d’une discussion hors micro, affirmer ceci : ” Doit-on dire que le Togo est si pourri pour que Jean-Pierre Fabre devienne leur Président ? Non, arrêtons de blaguer ! Jean-Pierre FABRE ne pourra pas devenir Président si nous nous vivons”.
C’est dire aujourd’hui combien la plaie est béante au sein de la classe politique de l’opposition. Une situation qui confirme que le rêve de Jean-Pierre FABRE d’être le candidat unique de l’opposition est à ranger dans les tiroirs.
Il devra non seulement déployer des énergies pour convaincre ses électeurs et les populations de ne pas voter le candidat du parti UNIR mais surtout de ne pas faire confiance à ses amis d’hier de l’opposition dont les candidatures sont clairement déclarées. Sacré Jean-Pierre FABRE !
Crédo TETTEH

Partagez cet article

A découvrir