Votre Journal d'information -

26 février 2024

POLITIQUE/GOUVERNANCE : Les Togolais approuvent la politique de Faure Gnassingbé

Le président de la République bénéficie plus de la confiance des Togolais. La majorité (57%) des répondants disent faire ” partiellement ” ou ” beaucoup confiance ” au chef de l’Etat, pendant qu’ils sont divisés quant à la confiance aux cours et tribunaux (47% ” partiellement ” ou ” beaucoup ” vs. 51% ” juste un peu ” ou ” pas du tout “) et à l’Assemblée Nationale (47% vs. 52%).

C’est la leçon essentielle que l’on peut tirer d’une nouvelle enquête de l’institut AFROBAROMETRE sur le regard que portent les Togolais sur les trois principaux pouvoirs.  Ce qui est à relever avec insistance, c’est les deux tiers de Togolais (68%) qui approuvent la performance du président de la République.  Peut-il en être autrement ? NON! Trois fois non!  Car les actions du Président de la République parlent pour lui.

Adossée à son mandat social, dont les prémices ont été expérimentés dès 2015, et que le Gouvernement s’emploie à porter à échelle chaque année, depuis lors, la politique d’inclusion de Faure Gnassingbé a permis de résoudre les difficultés auxquelles font face les couches les plus vulnérables du pays, qui le lui reconnaissent bien.

Ce ne sont pas les habitants des localités Samouré Kondji, Tchihihé et Edjaré Kopé (Préfecture de Blitta), dont la piste reliant lesdits villages vient d’être construite qui diront le contraire. « Avant, la piste n’était pas bonne. S’il pleut, on ne peut même pas aller à Samouré Kondji », se rappelle un habitant de Tchihihé. Un mauvais souvenir pour un autre qui se réjouit du nouvel aspect de la nouvelle piste. « Maintenant, la route est tellement propre. On circule librement. Les voitures, les Zedman, les femmes enceintes se déplacent facilement pour arriver au centre de santé », dit-il avouant que Faure Gnassingbé les a sauvés avec sa politique de désenclavement.

A Fiokondji dans les Lacs par exemple, le Gouvernement vient de doter le village d’une unité de soins périphérique qui fait le bonheur des populations du village. Cette nouvelle structure fait partie d’une longue liste essaimée partout dans le pays, qui vient surtout en aide aux femmes et aux enfants. C’est aussi la vision du chef de l’Etat de maintenir les Togolais en parfaite santé pour qu’ils puissent participer au développement du pays.  La gratuité de la césarienne, le programme Wézou ne peuvent qu’empoter l’adhésion des femmes togolaises.  On ne parle plus des autres facilités pourvues par le FNFI pour les activités génératrices de revenue.

Les agriculteurs, eux ne parlent plus. Les fora des producteurs agricoles du Togo, tenus dans toutes les régions du Togo, et présidés personnellement pas le Président de la république lui-même, témoignent de l’intérêt de ce dernier pour le secteur. Pas plus tard que Vendredi, il a procédé à la pose de la première pierre du Centre de mécanisation agricole (CMA) de la région des Plateaux à Kpalimé, après celui de la région de la Kara. La saison agricole vient de débuter et les engrais sont mis à la disposition des paysans à un cout très abordable. Bien d’autres actions en faveur des acteurs du secteur sont déployées en tout temps. Il ne sera donc pas incongru que ces derniers adoubent la gouvernance de Faure Gnassingbé.

Au niveau de l’éducation, quel Togolais dira qu’il n’est pas pour la gratuité des frais scolaires au niveau des Etablissements publics et d’examen, la construction des salles de classes et des établissements scolaires, le recrutement des enseignants pour une meilleure prise en charge des apprenants togolais ? Que Nenni. Bien au contraire, ils applaudissent des deux mains.

Certes, il demeure quelques problèmes dans tous les secteurs. Mais ils sont inhérents à la vie de tous les jours et le Gouvernement, sous la houlette du Président de la République, s’échine à leur trouver des solutions au quotidien. La conjoncture internationale, les chocs économiques exogènes et le contexte sécuritaire dans le Nord du pays portent un coup dur à l’envergure des programmes envisagés. Mais, vaille que vaille, avec la pondération qu’on lui connait, Faure Gnassingbé ajuste et permet au Togo d’être résilient. Les Togolais peuvent toujours lui faire confiance. Il a promis en 2020 de faire le bonheur de ses compatriotes.

Voici trois ans déjà que les réalisations se multiplient et se suivent. On fera le bilan global au moment opportun. Mais il est très réconfortant de savoir que les hommes et femmes de ce pays se reconnaissent encore et toujours en lui. Le Ciel veille sur lui et le Togo pour un pays prospère et émergent.

 

Partagez cet article

A découvrir