Votre Journal d'information -

25 juin 2024
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

POLITIQUE-CONSTITUTION-LARGES CONSULTATIONS : Les populations s’exprimeront dès demain lundi

L’Assemblée nationale entame dès demain et ceci sur deux jours une tournée nationale  d’information et d’écoute des populations, sur la révision de la Constitution. Une occasion  très importante pour les populations  de s’interroger sur comment la révision de la Constitution Togolaise peut-elle remodeler l’avenir politique du pays ?  L’objectif de cette tournée salutaire  vise à chercher des réponses à ce questionnement.

Pour rappel, il  y a quelques jours, le bureau de l’Assemblée nationale, au sortir d’une audience avec le chef de l’État, avait annoncé avoir sollicité quelques jours pour conduire ces consultations, en réponse à l’invite du Président de la République d’être à l’écoute des populations et surtout de recueillir les propositions d’amélioration

Selon une  source proche de l’Assemblée nationale, co tous les 91 députés de l’Assemblée nationale sont mobilisés pour cette tournée qui les conduira dans toutes les régions de notre pays durant quatre jours.Il faut préciser que les  populations de Mandouri, Naki-Est, Cinkasse, Dapaong, Tandjoare, Mango et Gando dans les Savanes recevront des équipes de députés pour engager un véritable dialogue citoyen sur ce sujet d’importance.

Les Honorables Députés lors d’une session au Parlement

En ce qui concerne la  région de la Kara, les Députés de la Nation auront à cœur de rencontrer à Kara, Dankpen, Bassar, Bafilo, Kante, Niamtougou et Pagouda différentes catégories d’acteurs, à l’instar des gardiens des us et coutumes, des femmes, des jeunes, des agriculteurs, des organisations socioprofessionnelles locales, etc…

Pour s’assurer de l’atteinte de toutes les localités, la région Centrale verra la tenue des rencontres d’information et d’écoute à Djarkpanga, Sotouboua, Blitta, Tchamba et Sokodé, le chef-lieu.

Durant trois jours à Adeta, Agou-Gadzepe, Amlamé, Anié, Atakpamé, Badou, Danyi, Elavagnon, Notse, Kougnohou, Kpalimé et Tohoun, les interrogations et attentes des acteurs socio-économiques de la vaste région des Plateaux seront partagées .

La région Maritime et la capitale Lomé seront également prises en compte, avec l’implication des populations de Tsévié, Noépé, Aneho, Afagnan, Vogan, Tabligbo et Agoe Nyive.

En somme, chaque togolais, quelque soit son lieu de résidence aura l’opportunité, durant ces journées, de s’entendre davantage expliquer les motivations et objectifs de la révision constitutionnelle initiée par l’Assemblée  nationale et d’obtenir des réponses aux questionnements que cela  peut susciter auprès des citoyens.

Notons qu’au lendemain de l’adoption de la loi de révision constitutionnelle le 25 mars dernier, plusieurs questionnements ont été formulés quant aux innovations induites par le changement de régime, de semi-présidentiel à parlementaire, et au passage à une nouvelle république. Les débats sur ce sujet d’actualité tiennent aussi aux prérogatives des députés. Les réponses à ces interrogations devraient permettre de rassurer les uns et les autres et renforcer la cohésion autour du processus.

Tout en souhaitant que  que cette démarche d’inclusion et de dialogue contribue efficacement à l’enrichissement de la démarche parlementaire , il faudra espérer qu’elledonne lieu à un texte qui réponde aux aspirations exprimés par les acteurs de la vie nationale.

À cet égard, la question nous concernant  tous  serait de savoir : « Comment s’impliquer davantage dans le processus de révision constitutionnelle pour faire droit à la concertation pour enrichir le vivre-ensemble ?

Crédo TETTEH

Partagez cet article

A découvrir