Date du jour : 

8 décembre 2022

DÉCÈS DE LA REINE ELIZABETH II : « Une figure universelle du rayonnement de son pays et de l’amitié entre les peuples » s’est éteinte, dixit Faure Gnassingbé

L’annonce du décès de la Reine Elizabeth II à 96 ans, hier jeudi 08 septembre, a rependu la tristesse au-delà de la famille royale et de la Grande-Bretagne. Alors que les obsèques sont annoncées dans dix jours, les hommages fusent de partout, et le Togo, récemment membre de la communauté du Commonwealth, est tout aussi touché par la disparition de la Cheffe de cette organisation.

En attendant le début des obsèques officielles dans dix jours, les réactions quant au décès de la Reine d’Angleterre Elizabeth II, se multiplient, qui pour saluer la mémoire de cette haute personnalité du Royaume-Unis, qui pour rendre hommage à une figure universelle. Elle a, 70 ans durant, fait valoir les valeurs si chères à son cœur.

Pour le président Faure Gnassingbé du Togo, l’un des derniers pays à avoir adhéré le Commonwealth, « l’annonce du décès de la Reine Elizabeth II ce jour suscite une tristesse qui s’étend, au-delà de la Grande-Bretagne, à la planète entière, tant la Souveraine incarna une figure universelle du rayonnement de son pays et de l’amitié entre les peuples ». Selon Faure Gnassingbé, la monarque de quinze nations et cheffe du Commonwealth incarnait « une figure universelle du rayonnement de son pays et de l’amitié entre les peuples ».

Le président des États-Unis, quant à lui, salue la mémoire d’une « femme d’État d’une dignité et d’une constance incomparables ». Dans un communiqué, Joe Biden  estime que la Reine défunte était « plus qu’une monarque. Elle incarnait une époque » qui a contribué à rendre « spéciale » la relation entre le Royaume-Uni et les USA.

Emmanuel Macron a, pour sa part, salué « une amie de la France » qui « a marqué à jamais son siècle ».

C’est donc une page qui se tourne pour la Grande Bretagne qui quelques heures plutôt avait eu droit à un nouveau chef du gouvernement, Liz Truss, en remplacement de Boris Johnson. Cette fois-ci, c’est la royauté qui change de main, car le prince Charles, l’héritier de la couronne, est en route vers le Palais royal où il prononcera son premier discours en tant que Charles III, successeur de la défunte Reine Elizabeth II.

Les obsèques sont programmées dans une dizaine de jours.

Rappelons que la reine Elizabeth II dont l’état de santé était ‘’préoccupant’’, selon ses médecins, s’est éteinte « paisiblement » dans son château de Balmoral, hier jeudi dans la soirée. Elle aura passé 70 ans sur le trône.

JPB

 

 

Partagez cet article

A découvrir