Date du jour : 

29 novembre 2022

Désengorgement des milieux carcéraux : Faure Gnassingbé accord la liberté conditionnelle à 484 détenus

Des détenus tassés à la prison civile de Lomé.
Des détenus tassés à la prison civile de Lomé.

Dans le prolongement de célébration du 54ème anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice a, sous l’’ordre du chef de l’État, Faure Gnassingbé, annoncé la liberté conditionnelle à plus de quatre cent prisonniers ce 30 avril 2014.

Le gouvernement togolais, dans le souci de désengorger les milieux carcéraux et dans le prolongement de la célébration du 54ème anniversaire de l’indépendance du Togo, le garde des sceaux et ministre de la Justice a annoncé la liberté conditionnelle à plus de quatre cent prisonniers.

A titre humanitaire et conformément aux lois et règlements en vigueur, le gouvernement accorde la liberté conditionnelle à 484 condamnés dont le restant des peines à purger n’excèdent pas six mois.

Dans le lot des détenus à libérer, les détenues coupables de crime de mœurs, de crimes de sang et de trafics de stupéfiants et pour infraction contre l’État seront privés de cette grâce.

Cette action se traduit par la volonté du gouvernement de « désengorger » le milieu carcéral du pays, qui ne cesse d’enregistrer des décès, pour cause de sa surpopulation.

Le Médium

 

Partagez cet article

A découvrir