Date du jour : 

26 septembre 2022

AGOE-NYIVE 1 : Bras de fer entre la municipalité et des commerçantes du marché d’Assiyéyé, mais force sera donnée à la loi

La nuit du jeudi 11 août a été une des plus longues pour les riverains du marché d’Assiyéyé, dans la commune d’Agoè-Nyivé 1, à Lomé. Et pour cause, une vive tension oppose la municipalité et les commerçantes du marché d’Assiyéyé. A l’origine de ce conflit, le projet de la municipalité d’implanter des kiosques le long de la clôture dudit marché. Ce qui n’est pas du goût des commerçantes occupant les trottoirs…

C’est la guerre entre la mairie d’Agoè-nyivé1 et certaines commerçantes du marché d’Assiyéyé. Le projet d’implantation des kiosques de la municipalité, est dénoncé par certaines commerçantes, occupant les trottoirs et les alentours de ce marché.

Il est une évidence que le marché, situé très près de cet important axe routier, expose les visiteurs et commerçants qui s’agglutinent à l’entrée du marché. Ainsi, prenant ses responsabilités, la Mairie d’Agoè-Nyivé 1 a prévu des aménagements visant à améliorer l’accès et la gestion de ce marché.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet d’aménagement, la municipalité a prévu poser des kiosques (des boutiques-conteneurs) aux abords du marché en vue, non seulement de lutter contre l’encombrement des trottoirs, mais aussi, contribuer à sécuriser et fluidifier la circulation sur ce grand axe routier.

Ces kiosques (dont les commerçantes seront prioritaires dans leur acquisition), devront permettre de juguler l’encombrement des trottoirs et sécuriser ces braves dames qui, en l’état actuel, sont exposées aux risques d’accidents éventuels. Aussi, en occupant ces lieux, ces commerçantes, dont la plupart, ont abandonné leur place à l’intérieur du marché, font une concurrence déloyale vis-à-vis de celles qui sont à l’intérieur du marché.

” Nous sommes installées ici à l’intérieur du marché. Nous ne vendons pas beaucoup car, certaines de nos camarades sont installées dehors. Ce qui n’est pas bon car, quand les clients viennent, ils ne rentrent plus au marché. Ils préfèrent acheter dehors et repartir.”, se plaint Yawa, la quarantaine dépassée, le regard désabusé, assise devant son étal de produits maraichers.

Mais jeudi dernier, quand il s’est agi de démarrer ce projet d’aménagement, ces bonnes dames se sont dressées contre ledit projet, malgré la sensibilisation à leur égard. L’atmosphère est devenue tendue lorsque les jeunes des environs sont venus prêter main forte à ces dernières, ceci malgré la présence des forces de l’ordre.

Même si le Maire de la commune Agoè-Nyivé 1, Akoété Adanbounou, exhorte ces commerçantes ” à prendre les dispositions convenues pour permettre au prestataire de bien exécuter les travaux dans l’intérêt de tous “, ces dernières opposent une fin de non-recevoir.

” Il est vrai que nous traversons une situation socio-économique difficile du fait des situations exogènes. Mais cela ne doit laisser place à l’incivisme et à l’indiscipline “, peste Ourna Gnata, Conseiller du Maire d’Agoè-Nyivé1. Il confie que ” de toutes les façons ces kiosques seront posés d’ici peu “.

Dans la foulée de ce bras de fer, le préfet d’Agoè-Nyivé s’est proposé médiateur pour une issue pacifique. Une réunion a eu lieu hier vendredi dans les locaux de la préfecture qui a réuni les groupements de femmes. A l’issue de cette rencontre, ” il est porté à la connaissance des occupants du site que les travaux démarrent effectivement le mardi 16 août 2022 à partir de 07 heures GMT”, relève-t-on de source officielle.

Notons qu’outre l’implantation des kiosques, la municipalité prévoit aménager également le terre-plein central pour obtenir un parking.

Avec @macite.info

Partagez cet article

A découvrir