Votre Journal d'information -

26 février 2024

INCLUSION FINANCIERE : Le Togo sur la bonne voie

L’accès aux services financiers est considéré comme un facteur de progrès pour sept des 17 Objectifs de développement durable (ODD) adoptés par les Nations unies. C’est pourquoi le Togo met en œuvre une stratégie d’inclusion financière productive. Des outils et/ou mécanismes sont créés pour aider les habitants à avoir de quoi mettre en place ou étendre leurs activités génératrices de revenus (AGR).

Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) est l’un d’entre eux. Selon le Gouvernement, Il est adapté aux besoins des populations, notamment les paysans, les entrepreneurs, les artisans, les jeunes, les femmes, les pauvres, bref les personnes exclues du système bancaire classique.

Ainsi, le Togo, un modèle en promotion de la finance inclusive, a partagé son expérience en Suisse à Genève, dans la première moitié du mois de décembre 2023. Participant aux activités du 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé a abordé la politique de promotion de la femme à travers l’inclusion financière et l’autonomisation.

La cheffe du gouvernement a d’abord indiqué que « le gouvernement togolais a fait de la finance inclusive un levier essentiel de son action dans la partie nord de notre pays en proie à l’insécurité du fait des groupes terroristes ». Elle a fait le bilan du FNFI de 2014 à novembre 2023, avec plus de 1,8 million de crédits octroyés, ce qui représente un montant de près de 180 millions de dollars avec un taux de remboursement moyen des bénéficiaires dépassant les 94 %.

Selon la Banque mondiale, l’inclusion financière « rend compte de la possibilité pour les individus et les entreprises d’accéder à toute une gamme de produits et de services financiers (transactions, paiements, épargne, crédit, assurance) qui soient d’un coût abordable, utiles, adaptés à leurs besoins et proposés par des prestataires fiables et responsables ». Le Togo sait s’y prendre dans le domaine.

La Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a établi des rapports qui font état de ce que le Togo occupe le premier rang dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) en termes d’inclusion financière. L’autorité n’a pas manqué de souligner que selon les dernières statistiques de juillet 2022, « le taux d’inclusion financière au Togo est passé de 57 % en 2014 à 72 % en 2018, puis à 85,72 % en 2021 faisant de la performance togolaise la meilleure de l’Union.

Koudjoukabalo

Partagez cet article

A découvrir