Votre Journal d'information -

29 février 2024

FNFI : L’inclusion socioéconomique des citoyens

L’État est désireux depuis des années de permettre aux habitants d’avoir accès à des services financiers de base comme un compte bancaire, du crédit pour la mise en place ou l’extension des activités génératrices de revenus (AGR) et de lutter contre la pauvreté. C’est pourquoi le Fonds national de la finance inclusive est né.

Créé en 2014 le FNFI facilite aux citoyens la réalisation de projets d’insertion socioprofessionnelle. À travers ses différents produits, chacun avec sa cible, les couches sociales bénéficiaires émergent et deviennent autonomes. Le Fonds est destiné à renforcer les capacités financières et opérationnelles des Prestataires de services financiers (PSF) décentralisés afin de satisfaire de façon permanente les besoins de produits financiers de proximité exprimés par les individus et les communautés n’ayant pas accès à des services financiers classiques.

De 2014 à juillet 2023, une somme de 107,59 milliards de francs CFA de crédits a été octroyée à 1,8 million de personnes exclues des services financiers classiques. Et le taux de remboursement était de 94,76% à la date du 27 janvier 2023, un chiffre élevé qui démontre que les bénéficiaires de crédits arrivent à matérialiser leurs projets, à les développer et à avoir suffisamment de revenus pour être en mesure de rembourser ce qui leur a été prêté. C’est donc dire qu’en 09 ans d’existence, le FNFI a fait d’importants progrès.

Les pouvoirs publics dans leur vision 2025 prévoient de toucher 255 000 personnes supplémentaires, dont des agriculteurs pour bonifier davantage la production agricole de qualité et rendre épanouies les communautés.

Il faut relever que l’inclusion socioéconomique forte et durable voulue par le chef de l’État se concrétise. Et le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) joue un très grand rôle dans l’atteinte des objectifs fixés par l’exécutif en matière de lutte contre l’exclusion financière et la pauvreté.

 

Une gamme de produits à disposition

Le Fonds national de la finance inclusive compte à son actif 13 produits parmi lesquels se trouvent Apsef, Agrisef, Ajsef, Pas, Kiffe, N’kodédé, Paf, Paiffv, etc. Ils sont tous créés pour des catégories de personnes précises, avec des sommes différentes prévues ainsi que des moyens de remboursement qui diffèrent d’un produit à un autre.

Le premier des produits cités, Accès des pauvres aux services financiers (Apsef), est orienté vers les couches sociales en proie à la pauvreté. C’est un produit générique à 04 cycles de financement pour les femmes et hommes pauvres économiquement et potentiellement actifs pour les petites activités génératrices de revenus, tous les secteurs d’activités confondus. Les activités éligibles sont le petit commerce, la réparation, la restauration, l’artisanat de services, la petite agriculture, l’élevage, la pêche, la transformation. Les bénéficiaires peuvent bénéficier des 04 cycles. Le premier est de 30 000 francs, 40 000 pour le deuxième, 50 000 et 60 000 francs CFA respectivement pour le troisième et le quatrième.

Le FNFI a octroyé plus de 107 milliards de francs de crédits en 09 ans, soit depuis sa création en 2014 jusqu’à juillet 2023. Dans cette somme, Accès des pauvres aux services financiers (Apsef) à lui seul a accordé 37,56 milliards de francs CFA. C’est le plus important volume de crédits. Derrière lui, il y a Accès des agriculteurs aux services financiers (Agrisef) qui a remis 34,47 milliards. Ce sont au total plus de 1,8 million de personnes issues de toutes les couches socioéconomiques qui ont bénéficié des crédits alloués par le FNFI via ses 13 produits. Le taux de remboursement de ces crédits est de 94,76% au 27 janvier 2023.

Partagez cet article

A découvrir