Date du jour : 

26 septembre 2022

School Assur : 2,9 millions prises en charge effectuées en 05 ans

School Assur est un programme présidentiel de protection sociale en milieu scolaire. Il a été mis en marche en octobre 2017. C’est une initiative d’envergure lancée pour assurer les écoliers.

Depuis qu’il est opérationnel sur l’étendue du territoire, il rehausse le niveau d’inclusion et de protection sociale pour les enfants et réduit le taux de déscolarisation. School Assur est conçu de façon à prendre soin gratuitement des écoliers et élèves de plus de 6 000 établissements d’enseignement public. « Le programme fait effet ; par exemple, le taux d’accès à l’école primaire est d’environ 95% sur le territoire. Quant au taux d’achèvement pour le même niveau d’études, il est de 89% », fait-on savoir au gouvernement.

School Assur englobe les consultations, hospitalisations, sollicitations de pharmacie et les interventions chirurgicales. Seulement dans la semaine du 20 au 26 juin 2022, le total de prises en charge par type de prestation est de 4 558.

Dans les détails, divulgués par l’institution en charge de la coordination du programme, il y a eu 09 hospitalisations dans les écoles concernées, 1 610 consultations, 2 050 demandes de pharmacie, 856 analyses et 33 interventions liées à la chirurgie.

De 2017 jusqu’au 26 juin 2022, le cumul de prises en charge enregistrées est exactement de 2 912 433. Dans ce nombre, 15 930 hospitalisations ont été effectuées. Aussi, les écoliers togolais ont eu droit à 1 134 591 consultations.

En termes de sollicitations de pharmacie, le nombre est de 1 385 993. Puis, il y a eu 324 838 analyses et 51 081 chirurgies, depuis le début du programme School Assur jusqu’à la date susmentionnée. Il faut souligner que pour le bien des enfants apprenants, à côté de School Assur, il y a les cantines scolaires.

En 2021, plus de 94 700 élèves ont eu accès à 14 207 000 repas chauds dans 337 écoles primaires publiques du pays.

« Chaque année, ce programme, à fort caractère social, permet de nourrir plus de 90 000 élèves en moyenne. Mais encore, la gratuité de l’école préscolaire et primaire change tout, surtout pour les filles, dont la scolarisation n’est plus perçue comme une dépense inutile », indique-t-on.

Partagez cet article

A découvrir