Date du jour : 

26 septembre 2022

EDUCATION 2021-2022 : Mention Bien pour le CEPD

 

Le Certificat d’études du premier degré (CEPD) est un diplôme donné aux écoliers togolais, après les 06 classes du primaire. Il donne le droit d’accéder au collège pour atteindre le Brevet d’études du premier cycle (BEPC), en fin de classe de troisième.

Pour le compte de l’année scolaire écoulée, 204 182 candidats se sont inscrits à l’examen du Certificat d’études du premier degré (CEPD). 190 496 parmi eux ont été admis, ce qui représente un taux de réussite de 93,3% dont 93 056 filles. Cela prouve que les efforts gouvernementaux qui visent à offrir de bonnes conditions d’études aux enfants, promouvoir la scolarisation des filles et l’accès à l’école de tous, assurer la réussite en milieu scolaire, font effet.

« Il s’agit d’un bilan globalement satisfaisant, à l’idée que le Togo apparaît clairement meilleur par rapport à bien de pays et je ne boude pas mon plaisir devant ces résultats qui illustrent la qualité du travail accompli tout au long de cette année scolaire. Je mettrai d’abord en lumière, le soutien constant du Président de la République, qui a toujours apporté son soutien aux réformes les plus audacieuses qui sont en cours dans le secteur de l’éducation », dit le ministre Dodzi Kokoroko.

Entre autres mesures qui rendent ces chiffres atteignables, il y a la suppression, depuis août 2021, des frais d’inscription et de scolarité pour les élèves des collèges et lycées publics sur le territoire. Une année plus tôt, le président de la République, Faure Gnassingbé, a demandé que la prise en charge des frais d’inscription aux examens 2020-2021 soit assumée par l’Etat. Ce dernier a dépensé près de 02 milliards de francs CFA pour couvrir les dépenses des parents d’élèves.

Aujourd’hui, des enseignants sont recrutés en nombre suffisant pour une bonne formation des apprenants. Le ministre Kokoroko précise : « Sur la gestion du personnel enseignant, ce que nous faisons aujourd’hui, c’est une évaluation ou une répartition, à travers l’IRPP, pour savoir véritablement ce que fait chaque enseignant. Cette stratégie de gestion du personnel nous a permis de débusquer 1111 enseignants fictifs dont certaines situations ont été régularisées. Au niveau de la professionnalisation, c’est l’un des points faibles du système éducatif togolais. Il n’y a jamais eu une école de qualité sans un corps encadrant de qualité.

A la rentrée 2022-2023, de jeunes élèves inspecteurs, de jeunes conseillers pédagogiques prendront service. 46 véhicules ont été mis à la disposition des DRE et des inspecteurs. A la rentrée, 34 nouveaux Pick-up seront disponibles ». Il faut ajouter qu’au-delà du concours des 3000 enseignants, le gouvernement a également lancé le concours de 250 enseignants exclusivement dédié aux filières scientifiques. « Nous sommes donc en phase avec les exigences de l’heure. Nous promettons un système éducatif de qualité », a fait savoir le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat.

Partagez cet article

A découvrir